Home / Communauté / Interviews / Kayane: « Mon objectif: Avoir l’une des Chun-Li les plus fortes du monde !

Kayane: « Mon objectif: Avoir l’une des Chun-Li les plus fortes du monde !

Figure incontournable de la scène du versus fighting mondial, Kayane a remporté il y a quelques semaines le tournoi féminin à l’Evo. Dans cette interview, elle revient sur son périple américain, son statut de joueuse, mais aussi son amour pour Chun-Li !

Bonjour Kayane, peux-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Bonjour à tous ! Je suis joueuse de jeux de combat depuis l’âge de 9 ans, principalement de SoulCalibur et depuis récemment de Super Street Fighter IV. Je fais partie du Top 5 français depuis SC1 jusqu’à SC4. J’ai systématiquement été dans le Top10 des tournois internationaux auxquels j’ai participé. Et je suis sponsorisée par aAa avec Lorddvd et Ken Bogard.

Il y a quelques semaines tu as participé à l’Evo, tournoi qui a lieu tous les ans aux Etats-Unis. Félicitations pour ta victoire qui a enthousiasmé la communauté française ! Je sais que beaucoup ont été nombreux à veiller pour assister aux phases finales des jeux en compétition. Peux-tu nous en dire plus sur la manière dont tu t’es préparée avant le tournoi ?

Tout d’abord je tiens à remercier tous ceux qui m’ont soutenu depuis la France mais surtout les Guyanais qui étaient sur place. Ils ont épuisé leurs voix à m’encourager et cela m’a vraiment fait plaisir. Blackos avait une voix très féminine le lendemain, voyant son gabarit, c’était très drôle !

Je ne croyais pas partir à l’EVO jusqu’à ce que je me retrouve dans l’avion, et encore, j’ai du attendre d’arriver à Las Vegas sous la chaleur inhumaine pour réaliser que j’étais bien là-bas. Du coup, je me suis entraînée réellement à fond que lorsque j’ai acheté mon billet d’avion environ 3 semaines avant le tournoi. Malheureusement, aAa n’a pu le financer, mais j’étais suffisamment motivée pour y aller même seule. Là je me suis dit: « Je vais vraiment à l’EVO ! Training mode !!!!! » .

Mais, je n’ai pas pu m’entraîner comme je le voulais car c’était la période des partiels qui ont duré jusqu’au 2 Juillet… alors que le départ était le 6. J’ai tout de même essayé de caser du temps pour le training, mais  ce  fut surtout du online (Xbox Live)… qui n’est pas forcément l’idéal pour préparer une compétition. J’ai demandé l’aide des joueurs de Chun-Li français que je connais. Drannoc m’a accordé une session offline avant de partir qui m’a été bien utile, et avec Cnul j’ai beaucoup parlé stratégie.

Autant dire que ma préparation fut minime lol. Cependant j’ai essayé de compenser mon manque de training en France pour m’entraîner là-bas dans les sessions qu’il y a eu avant le tournoi. J’ai pu jouer contre les joueurs porto ricains comme Eduardo appelé aussi PR Balrog, des joueurs américains comme Marn, Flash et des joueurs hawaïens.

La plupart des joueurs ont noté que tu surclassais techniquement les autres joueuses de la compétition. La communauté des joueuses américaine semble pourtant être composée d’un certain nombre de joueuses… Comment expliques-tu cela ?

En effet il y avait plus de 50 joueuses au tournoi féminin et j’étais la seule étrangère, ça fait donc pas mal de joueuses américaines ! Mon avantage était avant tout dans le mental je pense. Certaines joueuses me demandaient:  « Comment tu fais pour supporter la pression aussi bien ? Quand je joue je suis trop nerveuse ! » .

Mon expérience dans l’univers des jeux de combat et des tournois est de 10 ans, et je parle de tournois mixtes bien entendu. Même si ce n’est que récemment que je joue à SSFIV, j’ai développé des qualités essentielles pour gagner dans ce type de jeu. J’ai été très tôt habituée à la compétition et au stress. Pour elles, et d’ailleurs pour beaucoup de joueurs qui n’y sont pas encore habitués, le stress peut empêcher de bien faire. Quant à moi et aux habitués je pense, le stress devient de l’adrénaline. Ce qui nous motive encore plus à bien faire et à se surpasser. Et d’ailleurs je pense que c’est dans les situations où les matchs sont très serrés qu’on est au mieux de son potentiel.

C’est pourquoi jouer devant plus de 4000 personnes sur place sans compter les 15000 sur le streaming ne m’a pas impressionné mais plutôt poussé à me surpasser. J’étais d’ailleurs surprise que ça ne me fasse aucun effet quand je regardais le monde qu’il y avait.


Ton aventure pendant le tournoi solo s’est un peu moins bien déroulée, même si ta prestation reste tout de même honorable. Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours et ce qui a pu te manquer pour aller plus loin dans le tournoi ?

Alors je serais incapable de vous dire les noms des joueurs car quand je demandais, j’avais aucune idée de comment l’écrire !
J’ai tout d’abord joué contre un T.Hawk (j’ai pensé à Ken Bogard à ce moment qui m’avait sorti T.Hawk à la Japan Expo !) et j’ai gagné sans trop de difficultés sur le score de 2-0. Ensuite, j’ai joué contre un Balrog. C’était plutôt tendu et il menait, puis j’ai remonté 1-1. Puis au dernier match, alors qu’il avait l’avantage à l’énergie je lui ai mis un combo light to Super et gagné de cette manière le 1er round. Il était dépité et je l’ai senti. J’étais sûre de ma victoire si je zonais bien car mentalement il avait craqué.

Puis on m’annonce que mon 3ème match serait sur le streaming. Un américain me dit: « Super, comme ça les français te verront ! ». Je regarde l’heure, il était environ 21h donc 6h du mat’ en France, forcément pas beaucoup de français debout lol… J’étais un peu déçue.

J’ai donc joué contre un Bison et j’ai perdu 2-0, j’ai horreur de ce perso… C’est l’un des match-up contre lequel j’ai le plus de mal et je le savais. Je suis donc en looser bracket et bien décidée à remonter. J’ai battu un Sagat qui avait vraiment peur de jouer contre moi lol, du coup j’avais un avantage psychologique.

Ensuite on me fait encore jouer sur grand écran contre un Ryu. Je perds le premier match d’une façon étrange… Après avoir perdu je me suis dit que j’ai fait de la merde et que je ne peux pas perdre. J’ai remonté et le public mettait vraiment l’ambiance alors ça m’a boosté ! Au dernier match j’ai sorti une ultra en réaction contre un hadoken et là j’ai senti que mentalement ça l’a détruit car il ne s’y attendait vraiment pas. Et c’est lorsque j’ai sorti le link to super qu’il avait mentalement abandonné et ça se voyait.
J’ai ensuite perdu de justesse contre DR.B qui joue Bison. Oui encore un Bison. Ca fout la rage !

Au final, c’est mon inexpérience contre certains match-ups qui m’a fait défaut, car mentalement je me sentais très bien. Je n’ai pas été suffisamment préparée et je le regrette. Mais d’un côté j’ai fait du mieux que j’ai pu avec mon emploi du temps, il était donc difficile de faire mieux que ça comme préparation !

Ce n’est pas la première fois que tu te rends aux Etats-Unis pour concourir que ce soit pour Soulcalibur ou plus récemment Super Street Fighter 4. Quelles différences as-tu noté entre la communauté française et américaine dans leurs manières de concevoir la compétition, l’entraide ou plus simplement la communication entre les joueurs ?

La grande différence je pense, entre les américains et le reste du monde, c’est qu’ils sont sans gêne. C’est TOUT pour la gagne et c’est tout ce qui compte ! Ce qui veut dire Counterpicks (prendre son perso en fonction du perso en face pour être en avantage), provocations pour énerver l’adversaire etc…

Aussi, je trouve qu’ils ont vraiment tous la hype, ils mettent toujours l’ambiance à fond, ça gueule de partout etc. Faut être préparé en allant là-bas ! Les américains ont aussi une mentalité différente dans le sens où ils vont souvent toujours se valoriser entre eux. Du coup ils sont naturellement très confiants. Ca ne manque pas de communication, les échanges sont spontanés je trouve, ils m’ont l’air très soudés.

Avant la sortie de Super Street Fighter 4, tu avais déclaré à plusieurs reprises que tu allais t’investir sur Juri car le perso t’attirait à la vue des premières videos et images diffusées. Qu’est-ce qui t’a poussé à finalement prendre le chemin de la continuité SF4 en restant sur Chun-Li. Le manque de temps ou le fait qu’elle ne corresponde pas vraiment à tes attentes ?

En fait quand SSFIV est sorti, j’hésitais à tester des persos comme Juri et Ibuki, voire Rose. J’ai testé les défis mais rien de plus car je voulais me concentrer sur Chun-Li avec qui je m’étais familiarisée un peu avec SFIV. Je me suis dis que si j’allais à l’EVO, il valait mieux rester concentrée sur elle. Et en allant vers les autres persos, je revenais tout le temps vers Chun de toute façon.

Ceux qui te connaissent un peu savent que la communauté Soulcalibur te surnommait « Le Pitbull » en raison de ton style de jeu agressif. Chun-Li pouvant être difficilement être classée comme étant un personnage offensif, peux-tu nous dire qui t’a attirée chez elle ?

Il est clair qu’avec Chun-Li j’ai du changer toute la nature de mon style de jeu habituel ! Mais c’est aussi ce qui est très intéressant car avec Chun-Li, j’apprends à zoner ! Chose que je ne faisais jamais avec Xianghua à SoulCalibur car je la jouais de manière agressive.

Ce qui m’a plu chez Chun-Li, c’est tout simplement son design, son charisme et son style de combat que j’adore ! Elle dégage aussi l’image d’une femme forte qu’il ne faut pas sous-estimer donc forcément j’aime beaucoup ! Et puis c’est celle qui ressemble le plus à Xianghua de SoulCalibur parmi tout le casting de SF alors forcément… le choix était très vite fait !

Envisages-tu à l’avenir de t’investir sérieusement dans d’autres personnages ?

Yamazaki m’avait conseillé de jouer d’autres personnages pour mieux comprendre le jeu. Il me connait bien et sait que je n’aime pas jouer les personnages masculins dans les jeux. Il a insisté en me disant que si je le fais, je ne le regretterais pas et que je constaterais que ça me sera très utile par la suite. Donc je pense essayer les autres persos pour comprendre leur façon de jouer mais pas de façon sérieuse comme Chun-Li. Cependant, je songe en ce moment à un second personnage qui serait agressif et ça serait entre : Ibuki, Cammy et Juri. Mais bon avant ça, je veux d’abord avoir un très bon niveau avec Chun-Li.

Je constate qu’il n’y a pas beaucoup de joueurs issus de la communauté de Soulcalibur qui ont décidé de s’investir compétitivement et sur le long terme aux « quatrièmes épisodes de Street Fighter ». Qu’est-ce qui a fait pour que tu décides de porter un intérêt à SF4 ?

Il y avait tellement de buzz autour de ce jeu que je me suis dit « Pourquoi ne pas essayer pour la 1ère fois un Street Fighter en commençant par le 4 ? ». Donc j’y ai joué avec Chun-Li. Et j’ai été surprise car ça m’a plu. Mais en fait, je pense que c’est surtout Chun-Li qui fait que j’aime beaucoup le jeu. Si elle n’était pas là, je ne pense pas que j’aurais continué car il n’y a aucun autre personnage qui me fait le même effet qu’elle pour me donner envie de mieux connaître le jeu.

Extérieurement, on a l’impression que la communauté Soulcalibur semble être un peu au ralentie ces derniers temps. Qu’en est-il réellement ?

En effet, elle est beaucoup moins active en ce moment. Je crois que c’est dû au fait qu’il y a eu une grande pause de Gnouz rankings (compréhensible vu l’investissement pour Cannes), ce qui a dû faire arrêter le training de pas mal de joueurs entre l’arrêt des rankings et la reprise. Je pense que c’est la hype qui manque… En ce moment, on est tous en attente d’une annonce d’un SoulCalibur 5 pour sauver la communauté, qui a trop longtemps attendu un patch de réequilibrage qui n’est jamais apparu…

Vas-tu par conséquent te consacrer plus sérieusement à Super Street Fighter 4, les prochaines semaines dans l’optique d’augmenter significativement ton niveau de jeu, notamment en prévision des prochaines grosses compétitions ou de la reprise des tournois à la rentrée ?

Tout à fait ! Avec l’EVO je suis encore plus motivée pour avoir une Chun-Li très solide ! J’ai d’ailleurs gardé de bons contacts étrangers comme Shizza et Lud (les deux meilleurs Chun-Li US) pour pouvoir échanger quelques conseils très intéressants et qu’on ne connaît pas en France ! C’est ça l’avantage de voyager et de communiquer avec des étrangers !

Je suis d’ailleurs en train de réfléchir à faire des vidéos montrant tout ce qu’on m’apprend pour le faire bénéficier à tous les joueurs de Chun-Li. Mais je n’ai malheureusement pas assez de temps ni le matériel actuellement pour faire ce que je veux… Je pense que je ferai ça plus tard lorsque j’aurai une très bonne connaissance du jeu.

Je suppose qu’on a du te la poser des dizaines de fois, mais comment vis-tu le fait d’être la seule fillle présente sur le plan compétitif dans l’univers de la baston en France et la joueuse  de VS Fighting la plus célèbre ?

Au début, être la seule fille n’était pas évident à vivre car lorsque j’étais enfant, j’ai dû supporter diverses critiques machos qui n’étaient parfois pas facile à encaisser. Mais je m’y suis rapidement habituée et ça en a fait un but, j’étais d’autant plus motivée à être forte et battre le max de personnes possibles pour leur prouver le contraire de ce qu’ils pensent.
Maintenant je suis habituée à ce monde et je le vis bien. C’est dommage qu’il n’y ait pas plus de joueuses en France, j’aimerais bien car j’ai très peu d’amies joueuses.

Je pense qu’en France les joueurs jouent contre moi comme si j’étais un homme car ils savent que je ne suis pas à sous-estimer. Par contre aux Etats-Unis par exemple, j’ai vu qu’il y a du boulot à faire. Là-bas c’est comme si je recommençais à zéro les preuves que j’ai faite en France…aucune fille n’a prouvé là-bas qu’on pouvait avoir le même niveau qu’un homme à un jeu de combat et qu’on pouvait faire de très bons résultats en tournois mixtes. Ce qui me motive d’autant plus à être forte à ce jeu pour le leur prouver !

Je sais que tu es tombée dans l’univers des jeux de combat grâce à l’influence de tes frères Maxi et Kero, ce qui rend ton cas un peu particulier. Etant une fille, que penses-tu qu’il faudrait faire pour que le versus fighting francophone ou international compte plus de filles dans ses rangs ? Penses-tu qu’il faudrait multiplier des tournois annexes uniquement réservés aux filles, à l’image de ce qui a été fait au Japon avec le GodsGarden féminin ou plus récemment avec le tournoi féminin de l’Evo qui t’a consacrée ?

L’idée de l’EVO avec le tournoi féminin avec obligation de participer au tournoi mixte d’abord était une bonne idée pour inciter les filles à jouer. Vu que moi j’ai toujours joué en tournoi mixte, l’idée d’un tournoi féminin me paraissait inutile car il n’y a pas les différences physiques comme au sport. Mais en discutant avec les joueuses à l’EVO, j’ai compris pourquoi ce tournoi était utile. Les joueuses ont généralement peur d’aller à un tournoi en étant seule : peur de ce que penseront ou diront les gars lorsqu’ils tombent contre elles, peur de perdre contre un macho car on a à tout prix envie de gagner contre, peur de la pression, peur d’être seule… Elles craignent beaucoup de choses en allant à un tournoi avec 99% voir 100% de gars.

Du coup, lors d’un tournoi féminin, l’ambiance est complètement différente que dans le mixte. Il y a toujours l’envie de gagner, mais l’envie aussi de faire connaissance, de partager, et de s’encourager. Elles se parlent sans gêne, se sourient, etc. car elles ont toutes un point commun : ce sont toutes des filles qui commencent à s’intégrer dans un milieu très masculin, ça les rassure de voir pleins de filles dans le même cas.

Mon cas est particulier car ça fait 10 ans que je participe à des tournois mixtes et j’y ai été habitué. Mais comme elles débutent, j’ai compris que c’était essentiel pour elles de sentir qu’elles étaient « toutes ensemble » et qu’elles pouvaient avoir des copines dans ce milieu. Beaucoup m’ont dit qu’elles n’auraient pas participé s’il n’y avait pas ce tournoi féminin du coup.

Et puis, cherchez pas à comprendre la mentalité féminine après tout, c’est trop compliqué ! :p

Cela fait quelques années que tu as intégré la célèbre structure aAa. Peux-tu nous dire ce que t’a apporté le fait d’appartenir à cette équipe ?

Ca m’a apporté la possibilité de faire des tournois non parisiens et européens (vu que je vais au SVB). J’ai pu une fois faire l’EVO 2009 grâce à eux mais j’ai compris que ce serait une opportunité qui serait très rare car la discipline n’apporte pas assez de retour en terme de visibilité. Du coup, ils n’ont rien pu faire pour l’EVO 2010. En faire partie m’a aussi permis d’être plus reconnue en France et de faire des animations grand public notamment grâce au sponsor BitDefender.

Quels sont les prochains challenges que tu t’es donnée pour les mois à venir ?

Avoir l’une des Chun-Li les plus fortes du monde ! Et bien sûr m’imposer au niveau mondial avec !

Un petit pour la fin pour conclure ?

On doit représenter la France à l’EVO 2011 alors cette fois-ci, faudra venir en groupe car là-bas, ils attendent vos têtes !!!!!!!!!

Merci d’avoir accordé cette interview à Hitcombo.
Merci à tous les lecteurs de m’avoir lue !

Kayane, après sa victoire dans le tournoi féminin.

About Bachaka

Je ne suis pas un sac.

6 comments

  1. GG a toi, tu as bien mérité ton titre de championne EVO 2010. Sache que si l’on nous entendais moins depuis le streaming, on a tous été à l’unisson derrière Blackos depuis la France.

    Meilleurs voeux de reussite pour la suite.

  2. Avoir l’une des Chun-Li les plus fortes du monde !
    MDR ok bonne chance

  3. GG, tu assures comme dab, atention on me dit dans l’oreillette que Bachaka aussi est motivé pour devenir LA meilleur Chun-li ^^.

  4. Lol Dhrus ! Chun-Li me change beaucoup de Boxer en tout cas ^^. Si j’arrive à développer une modeste Chun-Li au style de jeu intéressant et original, je serais satisfait. Mais avec moi, c’est pas gagné >___< ! En tout cas bon courage dans ta quête de progression Kayane.

  5. Bravo et felicitation pour ton titre a l’EVO.
    J’espere que tu atteindras ton titre de meilleur Chun li du monde avec brillot.
    Bonne continuation la miss !!!

  6. C’était vraiment intéressant à lire.
    Merci de partarger tes impressions Kayane :)

    PS : GG Bachaka

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top