News

[P4U] Shirogane Naoto et Kuma/Teddie rejoignent le roster (Updated)

Profitons de la mise à jour effective du site officiel pour parler des deux nouveaux persos ajoutés au roster : Shirogane Naoto, le gunslinger de service et Kuma/Teddie, le futur perso de tout les fans de Kawaii.
Kujikawa Rise, l’idol de P4, sera elle la présentatrice du tournoi P-1 Grand Prix et sa voix accompagnera probablement les combats (dans un style proche de ce qui avait été fait pour BBCS2), Kugimiya Rie reprend donc du service pour la version japonaise du jeu.

Ces versions propres des nouvelles images et arts sont issues des endroits habituels :

Chez 4gamer :

et chez Adriasang :

Liens complémentaires
News

[P4U] Un wallpaper et des icones promo

Montrez votre amour de la licence Persona 4 en couvrant l’écran de votre PC avec le wallpaper officiel et communiquer sur vos média sociaux et messengers préférés avec des icônes à l’effigie des héros du jeu. Et si ça ne vous plait pas, il y a toujours le premier épisode de la série TV à regarder ^^.

http://p-atlus.jp/p4u/

BlazBlue, BlazBlue Continuum Shift II, Games, News

Cosplay Arc System Works au TGS (NSFW)

ATTENTION chers lecteurs : Cosplay de Makoto = Instant NSFW Moment.

Oui, il y a du string et de l’underboob, oui Ushijima Iiniku * est de la partie, mais c’est un cosplay officiel au Tokyo Game Show : c’est pas pervy, c’est de l’info…
Pour info les cosplayers ont choisi de représenter des personnages de BlazBlue: Continuum Shift Extend (BBCSE AKA BBEX), d’Arcana Heart 3 (AH3) Guilty Gear XX Accent Core (GGXXAC AKA GGAC) et de Persona 4: The Ultimate In Mayonaka Arena (P4U) : saurez-vous les nommer tous ?

*Ushijima Iiniku est la nouvelle reine du cosplay érotique non-nude nippon, à défaut de trouver une comparaison valide (c’est pas un truc courant-courant en occident cette perversion là…), je vais ressortir la carte Francesca Dani (bref c’est du moyennent classe, voire franchement vulgos…). Elle est connue pour ses fesses et sa duckface…

– Via nos amis de la FFL : http://kakuge.info/archives/12739

News

P4U (Persona 4: The Ultimate In Mayonaka Arena), Updates post-TGS

Les premières news sur le jeu sont là :

http://www.hitcombo.com/1news/p4u-persona-4-the-ultimate-in-mayonaka-arena/

Si vous trainez sur YouTube, vous devez déjà avoir regardé le nouveau trailer qui présente très rapidement le gameplay de Yukiko Amagi et Kanji Tatsumi
Je vais également ajouté la vidéo de gameplay officielle qui vient de tomber (avec des combos et des furies).

Comme vous l’avez vu, on n’y voit malheureusement rien de nouveau qui n’ait été filmé par gostunv lors de ses sessions de freeplay au TGS.

Ou décrit dans l’article de Siliconera :

http://www.siliconera.com/2011/09/19/one-more-hands-on-time-with-persona-4-the-ultimate-in-mayonaka-arena/

Bref rien de bien neuf depuis les infos que l’on a tous piqué sur 4Gamer :

http://www.4gamer.net/games/139/G013961/20110906032/

Bachaka avait posté les images du marquee posté sur le blog officiel dans les commentaires du premier article :

http://p-atlus.jp/kouhou/2011/09/15/p4u_3.html

Je vais les remettre en gros ici ^^.


Media, News, Videos

Nura: Rise of the Yokai Clan – Great War of a Hundred Gathering Demons

Comme vous devez déjà le savoir, Arc System Works a annoncé énormément de choses depuis le début de ce TGS : BBCSE, P4U (mais toujours pas de nouveau Guilty…), mais pendant ce temps là Konami nous propose Nura: Rise of the Yokai Clan – Great War of a Hundred Gathering Demons, dont je vais parler ici .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vais donc faire le point sur ce Platform-fighter. M’enfin avant que je ne me fasse agresser dans une rue sombre par une horde de fans de Ken Bogard, définissons un poil le terme. Personne ne parlant de Versus Fighting à part une poignée de Frenchies, partons de la base de la base.

Le genre Kakuge (pour Kakuto Game)/Fighting Games (FG)/Juegos de Peleas (ou « de Lucha »), ou comme on les appelle chez nous Jeu de Baston (ou de Combat) existe depuis des années. Le terme initial de Beat ’em Up (Beat Them All en franglais) ayant dérivé pour désigner les « Side-scrolling Brawlers » (jeu de combat vu de côté contre des adversaires multiples), bref FinalFightDoubleDragonStreetofRage quoi…
Le jeu de baston a beaucoup évolué avec le temps et on ajoute aujourd’hui des jolis qualificatifs pour préciser un peu le machin : 2D, 3D, 2.5D pour désigner l’atmosphère graphique, Solo, Tag, Team pour le mode de combat ou Weapon Based pour l’utilisation d’armes blanches.
Soulcalibur IV est ainsi un « Weapon Based 3D Fighting Game » et KOF XIII un « 2D Team Fighting Game ».
Mais soyons clair, personne n’utilisera jamais ce genre de vocable à part quelques commerciaux dans des salles de presse.

En suivant cette logique, un Platform-fighter est donc un mélange de Jeu de Plateforme et de Combat. Le membre le plus connu de cette école est bien sûr la célèbre série Super Smash Bros de Nintendo, mais il existe de nombreux jeux dans ce genre comme les JUMP Super/Ultimate Stars, Battle Stadium D.O.N, Guilty Gear: Dust Strikers ou Teenage Mutant Ninja Turtles: Smash-Up. Nura: Rise of the Yokai Clan – Great War of a Hundred Gathering Demons n’est donc que le petit nouveau de la bande.

Ce jeu est une adaptation de la licence Nurarihyon no Mago/Nura: Rise of the Yokai Clan/Nura : Le Seigneur des Yokaïs, un manga de Shiibashi Hiroshi (2008, Shueisha, 18+ volumes) en cours de publication dans le Weekly Shōnen Jump (publié chez Kana chez nous).
Comme tous les manga à succès, il a été adapté en anime (TV, 2010-2011, Studio Deen) et la deuxième saison est en cours de diffusion au Japon (le DVD de la première saison est dispo chez Kazé).

Nura sera donc publié par Konami le 17 novembre 2011 (au Japon) sur Xbox 360 et PS3 , les chances de voir sortir le jeu en occident sont proches de zéro, mais voici les trailers pour vous faire une idée !

http://www.konami.jp/products/nura_xbox/

http://www.konami.jp/products/nura_ps3/

http://www.hmv.co.jp/news/article/1108120026/

News

P4U – Persona 4: The Ultimate In Mayonaka Arena

P4U (Persona 4: The Ultimate In Mayonaka Arena) a été annoncé pour une présentation au Tokyo Game Show (pour une sortie prévue pour le printemps 2012 pour la version Arcade et à l’été 2012 pour la version console sur PS3/Xbox 360) en même temps que BlazBlue: Continuum Shift Extend et P4G (Persona 4: The Golden), le remake PSP Vita du Persona 4 original (PS2, Atlus, 2008), bref un plan média on ne peut plus rondement mené puisque le jeu est conjointement réalisé par Arc System Works et Atlus.

Revenons un peu en arrière pour retrouver un peu nos marques et replacer le jeu dans l’univers de Shin Megami Tensei (SMT), vous allez voir, c’est simple comme chou (ou pas…).

L’univers de Shin Megami Tensei est très inspiré par celui de Devilman, le concept de Nagai Gô (manga, anime etc.). Mais là où Nagai racontait les aventures d’un anti-héros torturé perdu dans un monde chaotique (et en essence post-apocalyptique) où les univers parallèles des hommes et des démons finissent par fusionner; Atlus choisit de suivre les aventures de lycéens qui trouvent le moyen de faire venir des démons dans notre monde (ou l’inverse) pour sauver les deux univers.

Le sel de l’histoire vient bien sûr du fait que l’univers de SMT est aussi très influencé par les travaux de deux grands philosophes :
Carl Gustav Jung et en particulier par son concept d’inconscient collectif (les héros rentrent bien souvent dans un état de transe entre rêve et réalité, donnant ainsi vie au concept) et sa fascination pour le paranormal.
ET
Friedrich Nietzsche, pour diverses raisons évidentes liés à sa quête d’absolu et au nihilisme (un peu les mêmes thématiques que celles développées dans Star Trek, pour les connaisseurs…), mais surtout pour ses idées profondément anti-religieuses.
Ces idées sont mélangées avec diverses références SF et en particulier le concept de Multiverse dans l’acception qu’en fait Michael Moorcock, avec ses dieux et démons qui ne sont qu’une race vivant sur un plan parallèle et sa division entre Ordre et Chaos. (Bref dans l’univers de SMT, Dieu est le mal puisque l’Ordre absolu, c’est le Néant)

Vous êtes bien perdus ?
Alors on peut continuer ^^.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les SMT sont une série de RPG qui fonctionnent un peu comme les Final Fantasy pour ce qui est de la numérotation et la gestion de l’univers. Mais ici les démons et les univers parallèles remplacent les Chocobos et les cristaux. Il n’y a souvent que peu de rapport entre les jeux, à part entre les Persona 3 et 4 qui se suivent chronologiquement (en fait Igor et sa Velvet Room sont le vrai fil rouge de la sous-série). Le succès de Persona 3 et la volonté du directeur artistique du jeu, Shigenori Soejima ont fait de la série un concept cross-média à succès et des anime, manga et drama viennent compléter et enrichir l’univers (et perdre le fan lambda…).
Voici l’ordre chronologique du machin :

Shin Megami Tensei: Persona 3 (2006, PS2) – 4ème jeu de la sous-licence SMT: Persona.

Shin Megami Tensei: Persona 3 FES (2007, PS2) – Add-on Disc contenant Episode Aegis/The Answer (suite stand-alone de P3 mettant en scène Aegis/Aigis en tant que personnage principal), la version bundle (avec P3) du jeu offrant un mode de difficulté supplémentaire. Aigis ressemble BEAUCOUP à la Kos-Mos de Xenosaga (2002-2006, PS2) et c’est, bizarrement (?!), le seul personnage de P3 à revenir dans P4U… (ce qui laisse beaucoup de questions en suspens pour ce qui est de la personnalité des quatre personnages restants, vont-il venir de P3, de P5 ou d’un tout autre jeu de la série SMT ?)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Certain Day of Summer: Persona 3 Original Drama (2007, CD, Lantis) – Drama, totalement anecdotique… Tout comme les deux jeux de réflexion/puzzlers pour téléphones portables Foma : Megami Tensei QIX: Persona 3 (clone de Qix) et Megami Tensei Chaining Soul: Persona 3 (clone de Bejeweled)

P3 – Persona 3 (2007, manga, Media Works) – Une adaptation assez fidèle du jeu dessinée et scénarisée par Sogabe Shûji (en 5 volumes, sérialisé dans le Dengeki Kuro Maoh et donc de fait un Seinen manga).

Shin Megami Tensei: Persona 3 Portable (2009, PSP) – Remake des deux jeux précédents proposant un nouveau personnage principal (féminin), le système de combat de P4 (rendant ainsi le jeu BEAUCOUP plus facile), et de nombreux ajouts et clins d’œil liant encore plus P3 et P4. Aussi connu sous l’acronyme P3P.

 

Persona: Trinity Soul (2008, TV, A-1 Pictures) – Série TV se déroulant dix ans après P3, maintenant considérée comme un « What If » (dans une réalité alternative et donc non-canonique) depuis la sortie de P3P, le jeu remettant en question les évènement se passant entre P3 et P4.

Shin Megami Tensei: Persona 4 (2008, PS2) 6ème jeu de la sous-licence (FES est compris dans le lot), se déroule 12 mois après P3FES, le jeu le mieux noté de la série et ce pour d’indéniables qualités.

P4 – Persona 4 (2008, manga, Media Works) – Toujours de Sogabe Shûji (4 volumes, en cours) toujours sérialisé dans le Dengeki Maoh et donc toujours un Seinen.

Persona 4: The Animation (2011, TV, AIC A.S.T.A.) – Un anime tardif mais beaucoup plus fidèle que le précédent qui va lier la sauce multimédia.

Persona 4: The Golden (2012, PSP Vita) – Un remake de P4 semblable à P3P dans son concept, mais avec un g à la fin de l’acronyme et une héroïne en plus avec un look « particulier ».

Persona 4: The Ultimate in Mayonaka Arena (2012, AC/PS3/Xbox 360) – Notre jeu de baston, dont le scénario est la suite directe de celui de P4.

Bref, tout ça pour ça…

Trailer ?

Gameplay du TGS 2011

[slidepress gallery=’persona-4′]

PS : Le jeu ressemble beaucoup à un ch’ti jeu Capcom à première vue, si c’est pas cool ça ^^.