Home / News / P4U – Persona 4: The Ultimate In Mayonaka Arena

P4U – Persona 4: The Ultimate In Mayonaka Arena

P4U (Persona 4: The Ultimate In Mayonaka Arena) a été annoncé pour une présentation au Tokyo Game Show (pour une sortie prévue pour le printemps 2012 pour la version Arcade et à l’été 2012 pour la version console sur PS3/Xbox 360) en même temps que BlazBlue: Continuum Shift Extend et P4G (Persona 4: The Golden), le remake PSP Vita du Persona 4 original (PS2, Atlus, 2008), bref un plan média on ne peut plus rondement mené puisque le jeu est conjointement réalisé par Arc System Works et Atlus.

Revenons un peu en arrière pour retrouver un peu nos marques et replacer le jeu dans l’univers de Shin Megami Tensei (SMT), vous allez voir, c’est simple comme chou (ou pas…).

L’univers de Shin Megami Tensei est très inspiré par celui de Devilman, le concept de Nagai Gô (manga, anime etc.). Mais là où Nagai racontait les aventures d’un anti-héros torturé perdu dans un monde chaotique (et en essence post-apocalyptique) où les univers parallèles des hommes et des démons finissent par fusionner; Atlus choisit de suivre les aventures de lycéens qui trouvent le moyen de faire venir des démons dans notre monde (ou l’inverse) pour sauver les deux univers.

Le sel de l’histoire vient bien sûr du fait que l’univers de SMT est aussi très influencé par les travaux de deux grands philosophes :
Carl Gustav Jung et en particulier par son concept d’inconscient collectif (les héros rentrent bien souvent dans un état de transe entre rêve et réalité, donnant ainsi vie au concept) et sa fascination pour le paranormal.
ET
Friedrich Nietzsche, pour diverses raisons évidentes liés à sa quête d’absolu et au nihilisme (un peu les mêmes thématiques que celles développées dans Star Trek, pour les connaisseurs…), mais surtout pour ses idées profondément anti-religieuses.
Ces idées sont mélangées avec diverses références SF et en particulier le concept de Multiverse dans l’acception qu’en fait Michael Moorcock, avec ses dieux et démons qui ne sont qu’une race vivant sur un plan parallèle et sa division entre Ordre et Chaos. (Bref dans l’univers de SMT, Dieu est le mal puisque l’Ordre absolu, c’est le Néant)

Vous êtes bien perdus ?
Alors on peut continuer ^^.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les SMT sont une série de RPG qui fonctionnent un peu comme les Final Fantasy pour ce qui est de la numérotation et la gestion de l’univers. Mais ici les démons et les univers parallèles remplacent les Chocobos et les cristaux. Il n’y a souvent que peu de rapport entre les jeux, à part entre les Persona 3 et 4 qui se suivent chronologiquement (en fait Igor et sa Velvet Room sont le vrai fil rouge de la sous-série). Le succès de Persona 3 et la volonté du directeur artistique du jeu, Shigenori Soejima ont fait de la série un concept cross-média à succès et des anime, manga et drama viennent compléter et enrichir l’univers (et perdre le fan lambda…).
Voici l’ordre chronologique du machin :

Shin Megami Tensei: Persona 3 (2006, PS2) – 4ème jeu de la sous-licence SMT: Persona.

Shin Megami Tensei: Persona 3 FES (2007, PS2) – Add-on Disc contenant Episode Aegis/The Answer (suite stand-alone de P3 mettant en scène Aegis/Aigis en tant que personnage principal), la version bundle (avec P3) du jeu offrant un mode de difficulté supplémentaire. Aigis ressemble BEAUCOUP à la Kos-Mos de Xenosaga (2002-2006, PS2) et c’est, bizarrement (?!), le seul personnage de P3 à revenir dans P4U… (ce qui laisse beaucoup de questions en suspens pour ce qui est de la personnalité des quatre personnages restants, vont-il venir de P3, de P5 ou d’un tout autre jeu de la série SMT ?)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Certain Day of Summer: Persona 3 Original Drama (2007, CD, Lantis) – Drama, totalement anecdotique… Tout comme les deux jeux de réflexion/puzzlers pour téléphones portables Foma : Megami Tensei QIX: Persona 3 (clone de Qix) et Megami Tensei Chaining Soul: Persona 3 (clone de Bejeweled)

P3 – Persona 3 (2007, manga, Media Works) – Une adaptation assez fidèle du jeu dessinée et scénarisée par Sogabe Shûji (en 5 volumes, sérialisé dans le Dengeki Kuro Maoh et donc de fait un Seinen manga).

Shin Megami Tensei: Persona 3 Portable (2009, PSP) – Remake des deux jeux précédents proposant un nouveau personnage principal (féminin), le système de combat de P4 (rendant ainsi le jeu BEAUCOUP plus facile), et de nombreux ajouts et clins d’œil liant encore plus P3 et P4. Aussi connu sous l’acronyme P3P.

 

Persona: Trinity Soul (2008, TV, A-1 Pictures) – Série TV se déroulant dix ans après P3, maintenant considérée comme un « What If » (dans une réalité alternative et donc non-canonique) depuis la sortie de P3P, le jeu remettant en question les évènement se passant entre P3 et P4.

Shin Megami Tensei: Persona 4 (2008, PS2) 6ème jeu de la sous-licence (FES est compris dans le lot), se déroule 12 mois après P3FES, le jeu le mieux noté de la série et ce pour d’indéniables qualités.

P4 – Persona 4 (2008, manga, Media Works) – Toujours de Sogabe Shûji (4 volumes, en cours) toujours sérialisé dans le Dengeki Maoh et donc toujours un Seinen.

Persona 4: The Animation (2011, TV, AIC A.S.T.A.) – Un anime tardif mais beaucoup plus fidèle que le précédent qui va lier la sauce multimédia.

Persona 4: The Golden (2012, PSP Vita) – Un remake de P4 semblable à P3P dans son concept, mais avec un g à la fin de l’acronyme et une héroïne en plus avec un look « particulier ».

Persona 4: The Ultimate in Mayonaka Arena (2012, AC/PS3/Xbox 360) – Notre jeu de baston, dont le scénario est la suite directe de celui de P4.

Bref, tout ça pour ça…

Trailer ?

Gameplay du TGS 2011

[slidepress gallery=’persona-4′]

PS : Le jeu ressemble beaucoup à un ch’ti jeu Capcom à première vue, si c’est pas cool ça ^^.

About kurama_tengu

Your Friendly Neighborhood Webcrawling Tengu! - Balancez vos bons tuyaux @kurama_tengu !!!

6 comments

  1. Merci pour l’article, j’y vois un peu plus clair dans l’historique de ce jeu annoncé récemment ^^. De Persona, je ne connais que le manga édité par Akata que j’ai lu il y a quelques années http://www.akata.fr/manga.php?id=9 . Je n’ai joué à aucun des jeux de la série, même si j’en ai entendu parler.

  2. Tu m’as donné envie de rejouer à ces rpgs. J’avais commencé le PErsona 3 avant d’etre pris dans la spirale de SF4 ^^. J’ai surtout beaucoup joué à SMT Digital Devil Saga (le premier volume). J’ai vraiment accroché au scenario. Il y a trop de RPG sur PS2 xD

    Devilman je connais de nom seulement (époque des animeland), ça a l’air bien en fait.

    Concernant le jeu de combat, ça va ramener plein de joueurs ^^.

  3. Ce qui va ramener un max de joueurs, c’est surtout s’ils annoncent Raidou avec un moveset bien craqué, genre proche de celui d’un certain vampire de JoJo…

    http://megamitensei.wikia.com/wiki/Raidou_Kuzunoha_the_XIV

  4. Je vais balancer ici l’article de 4gamer (avec leur vidéo de gameplay filmée au TGS/AM Show) :

    http://www.4gamer.net/games/139/G013961/20110915020/

    Ça fait envie grave ^^.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top