Home / Communauté / Evénements / From Paris to New York City

From Paris to New York City

Cette article est le récit de mon trip à New York. Il met en lumière la salle Chinatown Fair Video Arcade ainsi que le tournoi bi-mensuel (Guard Crush 7) organisé par la team Sp00ky. Ne cherchez pas ici le récit d’une performance exceptionnelle ou un article théorico-stratégique, mais juste mes impressions sur la communauté SSFIV à NYC.

Ce qui m’a amené à me rendre aux States à cette date était le plus gros festival de Hip-hop annuel (Rock the bells) et surtout découvrir cette ville que je n’avais visité que dans GTA :/. Ce fut une expérience inoubliable et voir le Wu-Tang Clan rapper leur premier album  sur scène à NY, That’s MOTHERFUCKING PRICELESS !!!

Bien entendu, je me devais de trouver un tournoi SSFIV ou n’importe quel event afin de rencontrer et de jauger la communauté New Yorkaise autour du jeu. Bien qu’ayant ralenti mon dosage intensif à cause de la vrai vie qui me rattrapait (et Starcraft 2 aussi), je ne pouvais pas rater l’occasion de doser avec nos amis (ou ennemis) ricains.

Le lendemain du festival

Sortant de mon hôtel 4 étoiles bradé à -70% (Ratestogo FTW) je visitais les alentours de Wall Street et notamment Ground Zero pour me retrouver au cœur de Chinatown.

J’ai entendu parler de la salle Chinatown Fair Arcade par le biais d’Elgooki et de Rayoux, ça tombait bien j’avais grand besoin d’un petit entrainement avant le Guard Crush 7.

Chinatown Fair Video Arcade

La salle se trouve au 8 Mott St (entre Chatham Sq & Worth St).

J’ai fait le tour et j’ai vu des bornes de Street 3, de KOF, de MvC2 mais aussi des jeux de tirs (type Time Crisis) ainsi que des rythme games. Mais ce qui m’intéressait le plus était bien évidemment les deux bornes SSFIV (on y trouve aussi une borne SFIV).

Pour SSFIV, le système est assez bizarre. La « pseudo-borne » (une xbox avec 2 TE encastrés) fonctionne avec un timer qui permet de jouer 3 minutes pour un jeton inséré. Avec  1$ on nous donne 4 jetons soit 12 minutes de jeu. Mais les règles de la salle sont les suivantes « le challenger doit payer pour les 2 joueurs », ce qui fait que si tu perds tu payes pour les deux et donc cela ressemble à peu prés au système de la pièce classique.

Les sièges sont tous pourris (des tabourets en lambeaux) mais la borne est assez agréable, je n’ai pas trop aimé le positionnement du panel par rapport aux hauteurs des chaises. Je préfère nettement la Mythik où le panel est situé plus haut que les genoux.

J’ai commencé à jouer avec des sacs sans utiliser le système du challenger, c’est à dire en foutant ma pièce pour moi comme un crevard. Puis le mec qui tenait la salle s’en est allé chercher un « client » plus sérieux.

C’était un Ken qui me rappela avant de jouer la règle des 2 pièces. « Pas de soucis ». On joue,  j’ai du mal à m’adapter car je venais de jouer n’importe comment face aux autres mecs. Il ratait peu et jouait sa vie. Je perds 2 matches et mets mes pièces. Au 3ème combat je gagne et bizarrement il se lève et part sans rien mettre. Peut être que je n’étais pas assez fort pour lui ou bien qu’il n’avait  pas 1$.

Des joueurs ont commencé à arriver, un asiatique jouant gouki s’est assis. Il était assez fort mais mon style peu orthodoxe le déroutait. Je lui prends 5 matchs avant qu’il ne trouve enfin la gagne. Puis vint un joueur pour le moins intéressant. Un ryu ultra technique qui faisait le beat by. j’ai joué 2 fois contre lui (l’attente était de 4 joueurs autour de la borne) sur des matches assez serrés amenant à ma défaite.  En tous cas, ça fait plaisir, ça dose et il y a du niveau.

J’ai sympathisé un peu avec les joueurs, mais l’ambiance était assez froide. En même temps c’est normal, ils ne s’attendent pas à voir un joueur français dans le coin. L’endroit ne semble pas propice à de grosses sessions comme chez nous mais c’est un passage obligatoire pour tous doseurs à NYC.

Guard Crush 7 – Bay Parkway, Brooklyn

2 jours passèrent et je me rendais à Brooklyn (à 1h40 de train de là où j’habitais) dans le magasin Gamepad pour participer au Guard Crush 7.

Je suis arrivé dans le quartier super tôt afin de visiter, trouver l’endroit et faire du freeplay pour me chauffer. Après avoir mangé dans un fast-food chinois pas dégueulasse (mais pas bon non plus) je me dirige vers la salle. Aucun dépaysement puisqu’elle se trouve dans le quartier chinois de Brooklyn.

16h30 – l’arrivée au magasin


C’est un magasin de jeux vidéos avec une salle à l’arrière où des petits gamins jouent à Wow sur des pc en réseaux. Il y avait quelques joueurs à mon arrivée, les télés étaient déjà équipés de sticks TE (surement prêtés par le magasin) et la team Sp00ky installait le matos petit à petit. Je restais discret au début et je jouais tranquillement avec plein de persos. La salle était très bien ventilée par d’énormes ventilateurs qui brassaient l’air froid de la clim. C’était vraiment agréable car dehors il faisait 40 degrés !

Le prix était de 10 $ pour la salle (Venue Fee), 10 $ pour le tournoi  principal (Entry Fee) et 5 $ pour le tournoi Newcomers. Soit un billet de 25$ mais quand on aime on ne compte pas ;p.

Le staff était vraiment rodé. Streaming live pour un poste, micro et ampli pour l’ambiance et des intervenants qui venaient parler tout le temps pour meubler entre les matchs.  Et même un écran dans la vitrine du magasin (avec une enceinte) qui retransmettait dehors le streaming en direct. Un truc vraiment sympa, fallait y penser.

Arturo « Sabin » Sanchez, est arrivé assez tôt. Je suis allé lui parler sans savoir que la caméra était pointée sur moi et il m’a interviewé rapidement.

J’ai rencontré  un joueur d’El Fuerte venant de Singapour, il avait des phases sympathiques surtout contre moi qui comprend rien au versus et l’ultra 2 du mal. Mais malheureusement  il se fera dérouiller par une Cammy à son premier match.  Le staff était en kiffe car pour un petit tournoi de quartier (50 joueurs en moyenne) dire « We are international » ça le fait ! L’ambiance était bonne enfant et le freeplay tournait bien.

Le début du tournoi était estimé à  18 h 30 mais la réalité était tout autre.

A cause de 5 personnes, qui se sont ramenés à la bourre (dont Sanford Kelly), le tournoi a du commencé à 20 h (soit 2 h du matin en France). Mon dernier train pour rentrer était à 23 h00 je ne devais pas trainer.

Début du tournoi 20h et des brouettes (2h du mat’ en France)

Il n’y avait pas de poules mais un système d’élimination à double arbre classique (winner et looser bracket).

Je suis le premier à jouer et sur le streaming. Je vais jouer contre une Cammy mais les mecs me disent d’attendre et du coup on se met à freeplay. Je lui met 10-0 avec plusieurs persos, le temps que l’on me disent « ouais bah le logiciel a buggué, on va faire ça à la main donc c’est plus lui ton adversaire ».

Finalement ! C’est Megaman Steeve qui se retrouve contre moi. Je demande brièvement au gars du stream s’il est fort il me répond « Yeah ».  Okay !  J’ai pas peur de toute façon je suis là pour m’amuser. Mais il faut quand même faire une bonne prestation pour la France bordel de merde !

Sur le coup je m’en voulais de pas avoir punis plein de trucs et de m’être pris des ultras quasi piffés, mais bon dans un match où les deux joueurs sont ultra agressif,s c’est difficile quand tu perds l’attaque. Je ne pense pas avoir été mauvais, ni bon, j’ai juste joué à l’instinct comme d’habitude mais je regrette juste de ne pas avoir gérer les rounds clés permettant la victoire (contrairement à mon adversaire). D’autant plus que je le menais au score tout le long.  J’ai remarqué aussi que sur ces rounds clefs je me mettais à jouer plus safe et beaucoup moins agressif ce qui me ne me réussit pas vraiment.  La dernière ultra que je me prends j’étais entrain de bourrer  le dragon et il me semble que normalement il sort  mais j’aurais mieux fais de faire un ex tatsu.

Après le match, j’ai demandé à des mecs si Megaman steeve était vraiment fort, ils m’ont répondus qu’il avait fini Top 3 dans le dernier tournoi ce qui me rassurait un peu sur ma défaite. J’ai parlé un peu avec lui il savait même pas que je venais de France avant le match.

Match de tournoi newcommer

Je suis tombé direct contre Sabin et son Adon du mal (déjà que je hais ce perso et Akra). Ma Makoto de la honte n’a pas fait un pli, je me suis fait bourrer sans surprise et j’ai même pas pris un round ! En même temps je ne savais vraiment pas quoi faire dans ce versus et Sabin c’est pas un rigolo. Pas de looser bracket sur ce tournoi vu le retard.

Le deuxieme match du tournoi principal

Je joue contre un Dudley (je ne me rappelle plus de son pseudo). Premier match je le viole puis je perds les 2 suivants sans vraiment savoir pourquoi en me relâchant. Dommage. D’un côté ça m’arrange il ne fallait vraiment pas que je tarde.

En tous cas, j’ai remarqué à travers tous mes matchs et ceux des autres (freeplay et tournoi) que les joueurs US ont du mental et que même après un viol à sens unique, ils savent se ressaisir.

Thoughts

J’ai un peu changé d’avis sur les ricains. Je pensais qu’ils étaient beaucoup plus prétentieux et qu’ils se pensaient vraiment supérieurs par rapport à l’Europe. Mais finalement ils sont comme nous ils veulent juste doser, s’améliorer et surtout prendre du plaisir.

Ils ont un grand sens de l’Entertainment et font le show même quand rien ne se passe. Niveau ambiance c’est incomparable avec le calme religieux des tournois français où seuls certains se permettent de gwaker. Heureusement que Ken Bogard ramène un peu de folie dans les débats, mais c’est surtout à nous (les spectateurs/joueurs) de foutre le feu pendant les combats. C’est mon ressentis après chacun voit ça comme il veut.

J’ai pas mal discuté (autour d’un blunt) avec Sabin au sujet de la communauté française et new-yorkaise, ce fut vraiment instructif. Il m’a bien reçu et était très sympa.  Il compte venir en France en novembre ou octobre et on se doit de bien l’accueillir (mais je me fais pas de soucis)  !

Je ne pensais vraiment pas que les new-yorkais m’accueilleraient aussi bien. J’ai bien sympathisé avec la plupart des joueurs sans distinction de niveau ou de sexe ou de race (lol) tout comme en France.

Le seul qui avait l’air d’être imbu de lui-même était Sanford Kelly. Je ne le connais pas mais c’est ce qu’il dégageait quand il parlait aux autres.

J’ai demandé ce qu’ils pensaient de certains top players américains avec eux et notamment Marn. Apparement, ils le détestent autant que nous.  Un mec m’a même raconté une anecdote sur lui qui sera disponible dans mon livre Method Bam : Les commérages dans la scène SSFIV à l’international.

A noter les gigantesques pizzas gratuites amenées par le gérant du magasin, ainsi que la proximité immédiate avec tout plein de fast foods et une épicerie collée au magasin (les cannettes de 50 cl d’Arizona à 1 $ c’est le bon plan) .

C’était une très bonne expérience et je vous conseille si vous êtes de passage à NYC de tenter un tournoi de la team Sp00ky tout en passant par Chinatown Fair Video Arcade.

Method Bam.

About Method Bam

7 comments

  1. Thanks pour le cr ! Ca donne envie :). J’ai bien aimé la dernière partie de l’article ;).

  2. Merci d’avoir raconté ton expérience au sein de la communauté de N.Y, très intéressant !

  3. Ahah NYC la classe mec, j’ai vu ton stream en direct c’était bien fun de te voir là bas !

  4. Ca avait l’air trop bien!! merci pour le compte rendu, j’ai beaucoup apprécié.

  5. merci pour le compte rendu, tres interressant!

  6. Merci pour ce compte rendu

  7. GG méthod c’est du lourd !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top