Home / Communauté / Interviews / Les fans de Capcom Unity posent des questions à Daigo – Partie 1

Les fans de Capcom Unity posent des questions à Daigo – Partie 1

Capcom Unity a demandé aux membres de son forum de lui fournir des questions pour Umehara Daigo. C’est du buzz pre-E3/EVO 2011, mais il y a quelques petites choses intéressantes dans ces questions posées par ses plus gros fanboys/girls.

1) Qu’écoutes tu quand tu portes des écouteurs pendant un match ? (Ma théorie : Ça… : www.youtube.com/watch?v=CCNhdrhoa9g)

Pete

Daigo : Ah Ah ! Désolé, mais ce n’est pas quelque chose d’aussi intéressant que ça :( .
En fait, je n’écoute rien du tout. C’est un casque antibruit qui me permet de jouer dans un silence total et de me concentrer sur mon jeu.

2) Merci d’être une modèle pour moi et des milliers de joueurs !

  1. S’il y avait une chose que tu pouvais changer dans un match, qu’elle serait-elle ?
  2. Quels sont les buts que tu t’es fixé ? Quels sont ceux que tu as atteint ?

Toki

Daigo : Pour ce qui est de la première question : je ne me repense pas vraiment aux tournois passés, mais parfois je me remet en question après un match. Ça me permet d’apprendre de mes erreurs et d’utiliser cette expérience pour le match suivant. Cela dit, je ne changerais rien de ce qui m’est arrivé par le passé.

Des buts ? Mon but est le même que depuis le début, avant de devenir pro. C’est de gagner l’EVO.

3) Daigo, comment fais-tu pour continuer à « en vouloir » pendant les tournois ? De nombreux joueurs se lassent quand ils sont au sommet de leur art, ils ne trouvent plus de répondant dans leur région et laissent leurs talents se faner. Cela peut arriver à des pros aguerris qui se classent régulièrement dans le top 3 des tournois ou même à ceux qui arrivent en première place. Pourtant, tu sembles immunisé contre cela ! Comment cela ce fait-il ? Est-ce que tu as des conseils pour les joueurs qui ont du mal à trouver du challenge dans leur région ?

Crysalim

Daigo : Pour moi jouer à un jeu, c’est essayer de nouvelles choses et tenter de me surpasser. Ce qui est important pour moi, ce n’est pas de gagner, faire un super combo ou même d’avoir plaisir à jouer au jeu. Ça n’a rien a voir non plus avec ce que les autres pensent de moi ou de ma façon de jeu. Je ne me compare pas aux autres. Ma motivation vient de mon désir de m’améliorer.

Je pense qu’on peut perdre sa motivation sans le vouloir. J’aimerais donc conseiller aux joueurs qui recherchent une source d’inspiration d’essayer de la trouver dans leur cœur. Ce ne sera peut-être pas facile, mais donnez-vous un but et tentez de l’atteindre du mieux que vous pouvez. Les titres, l’argent et les honneurs, ça va et ça vient. Votre désir d’être le meilleur possible est la seule source inépuisable de motivation.

4) Pourquoi te sens-tu obligé d’essayer de battre les Américains à ce qui est le « jeu de moment » et ressens-tu un supplément de pression pour l’EVO 2011 à cause de cela ?

Joe

Daigo : Comme je l’ai déjà dit, ce qui me motive à jouer à un jeu, c’est de pouvoir repousser mes limites. J’aime me surpasser. Je suis d’accord que la communauté japonaise est en retard sur les joueurs américains en ce qui concerne la série MvC. Je pense que MvC3 mérite mes efforts et je me suis fixé ce jeu comme nouveau défi cette année. Je suis un petit nouveau dans la communauté de ce jeu, alors je ne ressens pas spécialement de pression. Je peux seulement faire de mon mieux, et c’est ce que j’ai l’intention de faire.
Pour me permettre de me surpasser dans les meilleures conditions possibles, j’ai l’intention de participer à un tournoi où les meilleurs joueurs de MvC seront présents. Je suis toujours en phase d’entrainement, mais je serais bientôt prêt. Mon premier tournoi aux USA cette année sera à ReveLations, mais je ne participerais qu’à Super Street Fighter 4 Arcade Edition là-bas. Mon grand début américain à MvC3 arrive très bientôt et j’attends avec impatience l’opportunité de m’y confronter à tous les meilleurs joueurs.

5) Quel conseil donnerais-tu à un joueur moyen de SSF4 qui voudrait atteindre un niveau de joueur pro/de tournoi ? Y a-t-il un entrainement spécial qu’on doit faire pour y arriver ?

Chris

Daigo :  Tout le monde, même un « top player », peut paniquer et faire des erreurs à un gros tournoi. Pour essayer de limiter ces erreurs, vous devriez vous entrainer régulièrement à faire les coups. Je pense que c’est le meilleur moyen de s’entrainer. Ce conseil vaut pour tous ceux qui veulent devenir pro.
La chance joue un rôle dans toutes les victoires et les défaites à tout niveau : c’est quelque chose qu’on ne peut pas contrôler. Mais pour ce que je peux contrôler, comme ma capacité d’exécution, en tant que pro : je ne fais pas d’erreurs. C’est vraiment le minimum de ce qu’on peut attendre de moi, c’est ce qui me donne le droit de m’appeler un pro. Je dirais que ce qu’il faut pour passer pro ou atteindre un niveau de tournoi, c’est exactement la même chose : éviter les erreurs.

About kurama_tengu

Your Friendly Neighborhood Webcrawling Tengu! - Balancez vos bons tuyaux @kurama_tengu !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top