News

Daigo: To Live is to Game, les premières images

C’est hier que Daigo a donné une conférence sur le manga dont il est le héros. Le site officiel est désormais en ligne http://www.umehara-comic.com (un wallpaper est téléchargeable ici). Le site Beast Note a publié un petit résumé du show qui a duré une petite heure. Il nous informe entre autres que:

  • Le projet du manga a débuté il y a un an
  • Daigo s’est entraîné à punir le bas MK de Guile avec la balayette de Ryu à Street Fighter 2 (mode turbo 10 !) pendant 5 heures. Comme il n’y avait pas de mode training à l’époque il demanda à un ami de l’assister.
  • Daigo a dit que beaucoup de sujets pourraient être traités, si bien que le manga pourrait atteindre 30 volumes (rien n’est toutefois encore décidé)
  • Le site officiel du manga a été down a cause d’une surcharge de traffic
  • Le show sur Nico Nico a été regardé par plus de 37693 personnes et au eu 28547 commentaires

Ci-dessous une sélection d’images et les vidéos (qui contiennent l’intégralité des images dévoilées) de la conférence.

[button color= »red » size= »small »]Images[/button]

01 08 07 05 04 03 02

[button color= »red » size= »small »]Vidéos[/button]


L’éditeur du manga a mis en ligne sur sa chaîne une vidéo promotionnelle et une interview de Daigo.

Plus de détails sur ce qui a pu se dire durant la conférence sont disponibles à cette adresse http://beastnote.blogspot.fr/2013/07/umehara-toliveistogame-nico-talk-summary.html.

[divider]
[starlist]

[/starlist]

News

Un manga sur la jeunesse de Daigo sortira en septembre

Tout le monde sait que Daigo est la super star des jeux de combat. Respecté par ses pairs, il est adulé par de nombreuses personnes à travers le monde. Après avoir rencontré un assez joli succès avec son livre «The power to keep winning», nous apprenons qu’un manga sur sa vie lorsqu’il était collégien sortira prochainement. D’ailleurs, dans le passé Daigo Umehara s’est déjà vu transposé dans des manga de manière plus ou moins confidentielles (histoire courte Umehara’s Mahjong ou même sous les traits d’un personnage féminin !).

Le nouveau manga qui paraîtra le 12 septembre prochain au Japon est intitulé «Umehara: To Live is to Game». Il est en précommande depuis peu sur Amazon.jp. Pour ceux qui seraient intéressés, une conférence sera donnée sur Niconico http://live.nicovideo.jp/watch/lv144586483 dimanche 28 juillet. Daigo viendra parler du manga et le premier chapitre sera dévoilé au public.

[divider]
[starlist]

[/starlist]

Media, News

Umehara Daigo interviewé par SPA! magazine

Beast Note joue son rôle habituel de fansite n°1 de « The Beast » et nous offre les grandes lignes de la toute dernière interview d’Umehara-san.

http://beastnote.blogspot.com/2011/10/daigo-umehara-in-spa.html

SPA! est un magazine pour jeunes salarymen, le contenu est donc à l’avenant : économie, manga, électronique, cosplay et idols…

Voici une traduction rapide du résumé :

– Le titre de l’article est « Un job comme Pro Gamer »
– Il est cité dans l’article en tant que « Dieu du monde du jeu de combat » et comme le « Premier joueur Pro [de jeux de combat) du Japon »
– Umehara y explique ce qu’est la vie d’un pro gamer : gagner l’argent de prix à des tournois, apparaitre en public, son contrat avec MadCatz.
– Bien que le marché principal soit l’Amérique du nord, il est allé dans de nombreux pays. Ainsi, il a été à l’étranger 11 fois l’année dernière. Il est même allé au Koweït. Et il a aussi eu de demandes pour qu’il vienne en Corée du sud, en Chine et en Thaïlande.
– Il a aussi dit quelques mots à propos de l’EVOlution. Qu’il y avait environ 5000 personnes sur place. Et qu’il ne pouvait pas voir l’entrée de la scène (NDT : à cause du monde ou de la taille de la salle ?).
– Il dit que le cash-prize de l’EVO tournait autour de 18.000$. (NDT : Beast Note pense qu’il parle de l’EVO 2010)
– Il ajoute n’avoir aucune intention de s’installer aux USA, qu’il veut rester au Japon où le niveau [de jeu] est le plus élevé du monde. Pour être plus précis, les joueurs de Tokyo ont le niveau le plus haut. Il ajoute que l’Amérique du Nord n’as pas de centre névralgique comme au Japon [où les joueurs de haut niveau peuvent jouer ensemble].
– L’année dernière, pendant l’ère SSF4, il s’entrainait 13 heures par jour chez lui. Mais cette année, il a changé son régime d’entrainement pour 6/7 heures par jour en salle d’arcade.
– Le magazine interviewe aussi Inaba Hiroaki (le co-fondateur du GODSGARDEN). Le titre du sujet est « Le boom du jeu de combat ».
– Le GODSGARDEN 4 a eu plus de spectateurs uniques que le dernier concert de Utada Hikaru sur Ustream. 450.000 contre 345.000.
– Inaba-san y dit que le GG est différent des autres tournois. Qu’il se concentre plus sur le plaisir du public que sur le fait de chercher à savoir qui est le meilleur. Et grâce à un joueur comme Umehara Daigo, le but devient aussi de « battre Dieu ». L’interview nous apprend également qu’il y aura un autre tournoi GG avant la fin de l’année.

Events, News, Videos

Umehara Daigo vs. 50 Kumite 2 @Taito Station Shinjuku South Entrance (Résultats et Vidéos)

L’event a été streamé à l’iPhone, ne vous attendez donc pas à une super qualité d’image : c’est juste pour regarder Tonton Ume massacrer presque tout le monde.

Beast Note a balancé les résultats des défis qui ont lieu à la fin de la seconde vidéo :

1- Umehara 3-1 Banana Ken (Ken)
2- Umehara 3-1 iPeru (El Fuerte)
3- Umehara 3-0 Hsien Chang (Yun)
4- Umehara 3-1 Nemo (Yang)
5- Umehara 3-2 Kazunoko (Yun)

Affiche
���������� on Twitpic

Photo de la foule
ã�¦ã�¡ã��ã�©çµ�ã�¿æ��ã�¯ã��ã� ã��ã�¾å¤�å�½äººã��ã�¬ã�¤ã�¤ã�¼ã�¨ã�®ã�¨ã�­ã�·ã��ã�·ã�§ã�³ä¸­ å��ã��人ï¼�... on Twitpic

Score après 42 matchs (41 à 1 ^^)
50人çµ�ã�¿æ��ã�¯ã��ã�©ã�«ã��ã�«ä¸�æ��ã� ã��ã� ã�£ã��ã��ã��ã��ã�­... on Twitpic

http://beastnote.blogspot.com/2011/09/umehara-50-nin-kumite-taito-summary.html

News

Défis dans la scène tokyoïte: Daigo et Poongko, les retrouvailles

Poongko qui se trouve actuellement au Japon pour participer au Godsgarden 4 en a profité pour affronter Daigo dans une série de 30 matchs. Ils ont également effectué des défis plus courts contre d’autres joueurs présents à savoir: MagoItabashi ZangiefBinbinmanOjisan Boy et American. Pour en savoir plus, c’est sur le blog de Oro http://oro777.free.fr/wordpress/?p=858 !

 

Dossiers, News

Une petite histoire de baston – Partie 4

Ceci est une opération Daigo-maniaques.
Chers lecteurs, je me permets de vous soumettre cette information importante : il reste presque deux douzaines de documentaires dont j’aimerais parler. J’ai donc décider d’utiliser un classement thématique du plus bel effet ^^.

Épisodes suivants :

ZORRO EST ARRIVÉ…

Je vais enfin tenir ma promesse de vous parler de 2.5D, puisque cette partie de l’article commence en octobre 2007 avec l’annonce d’un jeu. Les images et les trailers s’accumulent, mais ils font peur aux fans qui ne se rassurent qu’en 2008 lorsque le 29 février de cette année, apparaissent des images presque illisibles tournées avec un téléphone portable (lors du premier locktest). C’est beau le buzz !

Le trailer distribué une semaine auparavant

Dire que Street Fighter IV a relancé l’intérêt du grand public pour les jeux de baston est une caricature, mais ce n’est pas totalement faux. La vie a continué entre 2004 et 2008, mais le nombre de joueurs baissait doucement et la sortie arcade de SF4 le 18 juillet a été une bouffée d’air frais.

Aucune vidéo correspondant

Archives de Zachd (avec plein de MVC2)
http://zachd.com/mvc2/evo.html & http://magnetro.com/ (le reste est sur YouTube)

A la surprise de tous, la bonne nouvelle qui arrive avec la sortie du jeu, c’est le retour d’Umehara « The Beast » Daigo. Le champion sort de sa retraite et ça, ça change tout. Le plus amusant étant bien sûr le retournement de veste de nombreux joueurs qui disaient ne pas vouloir toucher au jeu parce qu’il est en 3D.
Une nouvelle folie Daigo emporte le Japon, des entrailles fibreuses de 2chan au magazine Arcadia qui sort deux DVD spéciaux confrontant The Beast aux champions du cru : les Umehara Concept Matches.

Daigo Umehara Concept Matches 1 et 2

Aucune vidéo correspondant Aucune vidéo correspondant

Cette folie se propage comme un feu de paille quand Daigo revient aux USA en avril 2009 pour la GameStop International Exhibition, le tournoi international de SF4 organisé par Capcom qu’on peut voir dans King of Chinatown. On sent bien la passion de la foule sur les images suivantes…

Interview

Daigo vs Poongko, Iyo et Justin Wong

En 2009, la SF4-mania est à son paroxysme. Seth Killian organise même une expo en ce même mois d’avril : Jab Strong Fierce, the Street Fighter Tribute. Un événement étrange, documenté ici par Noël V. qui semble aussi enthousiaste qu’amusé.

LA PULSION DOCUMENTAIRE – Première Partie

La communauté Jeu de baston/Fighting Game/Juego de peleas/Kakuge a récemment trouvé de nouvelles façons de communiquer et de grandir, que ce soit par l’interview comme avec l’indispensable Dogface Show, le podcast comme celui d’Aris : Avoiding The Puddle, le mélange de tutoriels et de trolling qui est la marque de fabrique de CrossCounter ou l’augmentation du nombre et de la fréquence des petits tournois hebdomadaires.

Cette dernière idée est tellement bonne qu’elle a été reprise partout dans le monde sous forme de Rankings (aussi appelées Ranking Battles, des séries de tournois destinés à « classer » les joueurs, ces tournois peuvent se jouer en solo ou en team), de Ranbat (pour Random Battle, des tournois en teams aléatoires; le terme est aussi utilisé pour des ranking battles, rendant ainsi le terme totalement vague…) ou de Danisen (classement par le nombre de victoires successives contre des adversaires qui se présentent les uns après les autres, en Beat By, et non par un « vrai » tournoi). La forme Ranking est la plus populaire en occident, où elle est particulièrement présente en Irlande, en Australie et aux USA (où le modèle est les Level|Up Series d’Alex Valle).

Mais tout ça : c’est trop facile…
Maintenant pour être cool, il faut faire SON documentaire sur SA communauté, c’est devenu presque TROP… Tellement en fait que pour parler le mieux possible du phénomène, je serais obligé de diviser tout cela en catégories.
Bien sûr, tout n’est pas bon dans le lot, mais même le pire nanard à quelque chose à offrir : la chaleur apaisante de l’envie de partager, la passion de son auteur !

1 – JAPON

Super Street Fighter – Umehara Daigo History (2010, NHK MAG-NET)

Ce film est un reportage sur Umehara Daigo réalisé par la NHK pour une émission nocturne (pour toucher de l’otaku). C’est un must-see pour peu que vous soyez un peu fan du monsieur, et c’est bourré d’anecdotes bien fun. L’article du site BeastNote consacré au reportage est un bon complément à la traduction proposée par 0xkeNzo.

Notez que ce documentaire est merveilleusement complété par les vidéos sous-titrées par cccloner999 (n’oubliez pas de cliquer sur cc pour voir les sous-titres), que ce soit ce mini documentaire ou Daigo rencontre des élèves de la Trident Computer School de Nagoya, la surprenante série d’interviews avec Nuki, ou les fameuses vidéos de cassage de KSK
Ces perles donnent une idée bien plus précise de la vraie personnalité de The Beast, elles l’humanisent bien mieux que les pathétiques vidéos de beuveries à SCR 2010 (1/2).

Daigo à Nagoya

Nuki parle de Daigo…

… et de Sako

Legends Of KSK

Terminons avec le plus bel hommage jamais fait à Daigo

David Sirlin

100Yen (2011, Strata Studios)

Restons dans le nippon avec ce documentaire sur la scène arcade japonaise. Très proche d’Arcade Mania, le célèbre livre de Brian Ashcraft (qui participe au film), dans le ton comme dans la forme, ce documentaire est une grande inconnue (il sort en novembre). Et il n’y a donc pas grand-chose à dire sur cette série de trailers qui sentent bon la japanophilie et le « c’était mieux avant », mais qui permettent pourtant de se faire une bonne idée du sujet de ce documentaire nostalgique sur la scène arcade nipponne. En fait le mieux, c’est de les regarder…
Et si le film est surtout connu pour son mode de financement original (beaucoup copié depuis), avec son système de donations lié à une loterie, et ses stars (dont Mike Ross, Ryan « Gootecks » Gutierrez, Justin Wong et Umehara Daigo) au générique : cela pourrait-être une vraie bonne surprise au final.

Trailers

Teasers

http://vimeo.com/16986012

Final Roundbats (2011, Niko Lanzuisi)

Scott Popular et Niko Lanzuisi sont membres du Studio Donde, un collectif connu pour ses petites fictions sur Tokyo, auxquelles participent la moitié des expatriés de la ville, y compris des Français. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est leur nouveau projet : Final Rounbats, une série documentaire sur Final Round Japan, la série de tournois qualificatifs tokyoïte annuelle (plus d’infos dans l’épisode S01.E05 de 3 Green Bars) pour Final Round, l’un des plus gros tournoi de la Côte Est qui a lieu chaque année à Atlanta, Georgie. Le but ici n’est pas de montrer des matchs, mais l’ambiance de l’event : cette idée magnifique d’une communauté mondiale. Difficile de juger une série sur une seule partie d’à peine plus de 3 minutes, mais l’idée est bonne (même si les cartons sont beaucoup trop rapides…).
EDIT : La deuxième partie propose essentiellement une courte interview de KSK qui fait de la pub pour les ranbats de Bull410 (bourrés d’expatriés et de touristes)… Et la troisième quant à elle est une démonstration de mixité ^^.

2 – RÉGIONALISME

FIGHT: Arena of Gamers (2011, ddrfreak5o3)

Ce court documentaire, très inspiré par les théories de jeu de David Sirlin, présente la communauté de Portland, Oregon. Son mélange entre document ethnologique et vidéo de motivation tombe un peu à plat, mais c’est une vraie curiosité.

David Sirlin – Street Fighter vs Chess

 

Tappin’ Those Buttons (2011, metalleg)

Tallahassee, Floride, des gamers tentent de survivre à la dure loi de la jungle.
Plus sérieusement, le ton monocorde du commentateur et le grain de l’image font vraiment penser à un documentaire animalier et c’est dur de ne pas regarder le film autrement qu’au second degré.

Fight Night: The Melbourne Street Fighter Arcade Community (2011, Mo0miE)

Ali « EXC355UM » Abdo, le meilleur ambassadeur de la communauté melbournaise, déjà responsable de la série The X Report, où il présentait ses amis, nous fait visiter la salle d’arcade où il joue, et ça donne envie !

The X Report (2011, TECH Inc.)

Aucune vidéo correspondant

Fight Night

Boni :
La team coL.cc à Melbourne pour le Shadowloo Showdown 2K11

Reportage de la chaine ABC sur le Shadowloo Showdown 2K11


OzHadou APAC – Adelaide Mini Doco (2010, ozhadou)

Présenter les joueurs de la région d’Adelaide au travers d’un mini-documentaire sur un petit tournoi local (le OH APAC) est une bonne idée. Surtout quand on sait qu’il réussit à démontrer que les Australiens ont une vraie scène baston dans de nombreuses régions différentes du pays (mais surtout au Sud…).

3 Green Bars (2010/2011, CptMunta)

CptMunta est récemment devenu le publicitaire de NZism.com, le site de la communauté néozélandaise, et ce un peu malgré lui. L’homme est connu pour ses petits dessins sur des objets donnés lors d’events Kiwi (il est peintre de rue), et la série 3 Green Bars où il présente les communautés locales lors de ses voyages : une vraie curiosité qui mérite beaucoup mieux que le nombre de clics qu’elle a reçu !

Saison 1 – trailer & épisodes

Aucune vidéo correspondant

Boni :
Fight Club – Die Beat ’em up Szene in Deutschland (2009, FightClubNRW)
Le documentaire Allemand de Ruwan Löhr cité par CptMunta, sur un tournoi à Leverkusen.

Aucune vidéo correspondant

Les guides du Mad Man’s Café et de Genshiro de Final Round Japan, pour ne pas vous perdre à Tokyo ^^

http://www.mmcafe.com/arcadeguide/

Saison 2 – trailer & épisodes

Aucune vidéo correspondant

Saison 3 – trailer & épisodes

C’est tout pour aujourd’hui, on se retrouve bientôt pour les deux dernières parties ! (promis-juré ^^)
M’enfin comme d’habitude, je vais vous laisser un petit bonbon sur l’oreiller. Cette fois Afro Cole nous prouve qu’il n’a rien perdu de sa superbe depuis sa prestation culte de 2004 (Voir Partie 1).

News

Défis dans la scène tokyoïte: Gachi d’un retour au pays natal

De retour au pays après l’Evo, la team Madcatz a rapidement repris ses bonnes vieilles habitudes de dose. Dans le dernier article de son blog, Oro fait le bilan de la série de 94 matchs qui a opposé Daigo à Mago et du petit défi effectué par Tokido contre F*CK YUN. Comme d’habitude tout se trouve sur son blog http://oro777.free.fr/wordpress/?p=852.

Interviews, News

Interview de Sako (suite)

Voici la suite de l’interview réalisée par Famitsu. Celle-ci a été postée le 26 Juillet 2011.

F : Famitsu
S : Sako

F : Quelles furent tes premières impressions lorsque tu as rencontré Umehara ?

S : Je l’ai rencontré la première fois sur Super Street Fighter IV, lors du GODSGARDEN Online. Avant ça, je ne participais pas trop aux tournois, surtout pour Street Fighter IV car j’ai commencé le jeu lorsqu’il est sorti sur consoles (donc bien plus tard).

F : Pour ce tournoi, c’est Umehara qui a pris l’initiative de te contacter ?

S : Oui mais indirectement, une autre personne m’a contacté. Pour l’anecdote, la personne en charge ne savait pas utiliser un PC et avait également du mal avec un téléphone portable; du coup une de ses connaissances a du me contacter directement pour m’inviter à participer au tournoi.

Daigo (Ryu) vs Sako (Cammy), Finale du Godsgarden Online #2

F : Sans cela, tu n’aurais peut-être pas pu faire tes débuts en tant que pro-gamer ! Qu’as-tu pensé de cette offre faite par Umehara sachant que les places étaient très sélectives.

S : Etant donné que je n’ai pas trop de résultats en tournoi (par manque de participations), j’ai été très surpris. J’ai eu l’occasion de jouer avec lui en ligne avant ce tournoi mais cette fois, c’était la première fois qu’il y avait une vraie volonté de sa part de jouer contre moi.

F : Lorsque tu l’as affronté, quelles ont été tes impressions ?

S : Il était impressionnant sur tous les niveaux de jeu. On pourrait dire qu’il est un joueur idéal (dans le sens de la perfection). Il est très bon pour les anti-airs, le pressing à base de hadoken et il a aussi un bon jeu aérien. Lorsque l’on joue contre lui, on sent qu’il sait qu’il va gagner.

F : Pendant ce tournoi, tu jouais Cammy, peux-tu nous en dire plus sur ce choix ?

S : Son cannon spike est très puissant. Il permet de recouvrir une grosse marge de l’aérien. En fait je jouais le personnage depuis Street Fighter IV, et elle ne semblait pas si puissante à l’époque car Sagat et Gouki surclassaient vraiment tout le reste du cast.
Dans l’opus Super, Cammy gagne un cross-up, ce qui lui donnait plus de possibilités de mix-up. Avec en plus ses combos puissants, elle est montée dans le top de la tier list.

F : Quels sont les autres personnages que tu utilises ?

S : Ibuki, qui je trouve, est un personnage très intéressant. Sur Street Fighter IV premier du nom, je jouais Chun-Li aussi, j’aimais beaucoup son combo à base de spinning bird kick, j’ai été très déçu de ne plus pouvoir l’utiliser dans l’opus Super et j’ai arrêté de jouer avec. En gros sur Street Fighter IV, je jouais Gouki et Chun li. Dans le Super, Cammy, Ibuki et Rose.

F : Dans le tournoi Revelations qui s’est passé à l’étranger, pourquoi avoir joué Ibuki plus que Cammy ?

S : Dans la version Arcade Edition, les combos de Cammy ont un timing légèrement différent et avec l’habitude prise sur l’opus Super, j’ai un peu de mal à m’adapter. Du coup, j’ai pensé que c’était jouable avec Ibuki mais je me suis vite rendu compte que les match-up Yang et Yun sont difficiles. Je ne compte pas abandonner le personnage pour autant, je continuerai à étudier les match-up plus en profondeur.

F : Qu’en est-il de Cammy ?

S : Ce n’est pas facile mais je pense tester davantage dans le mode training.

F : En parlant de training mode, as-tu une méthode particulière pour maîtriser les combos ?

S : Il n’y a pas de secret, il faut du temps, de la répétition. Et je m’entraîne au point de pouvoir réaliser les combos tout en parlant avec quelqu’un. Il faut que cela sorte naturellement, sans réflexion. Le son est quelque chose d’important, on peut se baser sur les sons du coup, de la voix du personnage, du bouton pour se rappeler du bon rythme. Mais cette technique comporte un point noir car on n’entend pas forcément clairement ces sons dans certains endroits. Du coup pendant les tournois, je mets un casque.

F : A l’étranger, les joueurs jouent plutôt au pad ?

S : Pas vraiment, beaucoup jouent avec le stick arcade. Ce qui m’a surpris c’est le nombre de personnes qui le font eux même, tout arrangé et personnalisé. On m’a déjà demandé de signer un stick personnalisé, cela m’a plutôt surpris car ces sticks ne sont pas donnés et ont surement demandé du temps à monter. Je me suis alors demandé si c’était vraiment approprié de signer dessus !

F : Comment est tenu le stick en général à l’étranger ?

S : Kabuse (la palme de la main face au stick et le stick entre le pouce et l’index). J’utilise la même mais avec une petite variante, je pose mon auriculaire de manière à ce qu’il ne bouge pas. Le seul inconvénient de cette prise est la commande de charge en tant que joueur 1, ce n’est pas toujours facile.

F : Sur la version console, dans quel mode de jeu en ligne joues-tu ?

S : En Endless Battle uniquement car comme son nom l’indique, il permet de jouer plusieurs fois d’affilée avec le même adversaire, et puis je ne m’intéresse pas au PP du Ranking.

F : C’est l’opposé de Umehara qui, lui trouve cela amusant de monter ses PP.

S : Il faut aussi prendre en compte le stress donné par le fait de faire qu’un seul match. Mais il faut dire que je n’aime pas attendre entre chaque match, c’est pour cela aussi que je boude un peu ce mode :P. De plus je n’aime pas les matchs uniques, sans la possibilité d’en enchaîner.

F : Mais en tournoi, en général cela se décide en un match.

S : Oui c’est tout le problème, je pense faire de mon mieux pour être meilleur dans ce format là.

F : Peux-tu nous dire combien de temps passes- tu environ tous les jours sur le jeu ?

S : Depuis la sortie de l’opus Arcade Edition, j’y joue au moins 5, 6 heures. Entre les parties de Street Fighter, je joue à d’autres jeux (action, shoot…). Ce qui peut faire monter le chiffre à 7, 8 heures de jeu par jour.

F : Pendant tes pauses de jeu, tu joues à d’autres jeu ?

S : Oui, j’aime beaucoup les jeux en général.

F : Dernière question, quel genre de joueur professionnel aimerais-tu devenir ?

S : J’aimerais que d’autres personnes plus jeunes aient envie de s’y mettre en me voyant jouer. Plus généralement j’aimerais que le jeu de combat se développe davantage.

Photos Famitsu : stick – mains de Sako

Interviews, News, Videos

Interviews Poongko, Viscant, Fuudo, Daigo, MarMan, PR Balrog, Perfect Legend, Kor et Mago

Update: Ajout interview Poongko

De nouvelles interviews effectuées après les phases finales ont été publiées il y a quelques heures.

Interview Poongko

Des personnes ont indiqué une erreur de traduction dans cette interview http://www.youtube.com/watch?v=Wwq1T-Lmqqc

Interview Viscant

Interview Fuudo

Interview Daigo

Interview MarMan

Interview DMG.PR Balrog

Interview DMG.Perfect Legend

Interview DMG.Kor

Interview Mago

Interviews, News, Videos

Interviews Daigo, Team DMG, Ryan Hart, Noah, Kayane, Markman et MrWizard

Madcatz a réalisé pas mal d’interviews de joueurs et de personnalités pendant l’Evo.

Interview Daigo

Interview Team DMG

Interview Ryan Hart

Interview Noah

Interview MrWizard

Interview Kayane

Interview Mago, Tokido, Daigo (première journée)

Interview Markman

Daigo entre en scène !

Interview de divers joueurs