Home / Communauté / Interviews / Saunic: « Il y a un gros fossé entre le top français et les autres »

Saunic: « Il y a un gros fossé entre le top français et les autres »

Fin technicien dôté d’une exécution exemplaire, Saunic est un joueur qu’on écoute volontiers pour ses propos le plus souvent pertinents et intéressants. Dans cette longue interview, il jette un regard sur la communauté SF4 et parle d’Ibuki, le personnage qu’il a décidé de jouer à la sortie de Super Street Fighter 4.

Bonjour Saunic, peux-tu te présenter à nos lecteurs et nous éclairer sur l’origine de ton pseudo ?

Salut, je me pseudote Saunic, 21 ans, joueur de VS Fighting depuis bientôt 8 ans si on prend en compte tout mon passé compétitif. J’ai d’abord commencé mes premiers tournois sur Super Smash Bros Melee (SSBM) où avec trois amis, on était les premiers à réellement exploiter le potentiel du jeu en 1 vs 1 avec les techniques avancées qui sont maintenant des bases pour espérer prendre une vie voire même toucher un joueur de tournoi.
Malgré l’engouement que j’avais sur ce jeu, je gardais en tête qu’il n’était pas réellement fait pour être joué en 1 vs 1, et après une première approche plutôt réussie de la compétition, je me suis intéressé à la scène compétitive de jeux vraiment centrés sur le VS Fighting, et c’est là que j’ai connu la Console-League (c’était en 2004). J’ai rapidement compris que mes acquis de tournois SSBM ne servaient absolument à rien (lol) tellement les jeux n’avaient rien à voir !
J’avais donc commencé par mon jeu préféré de l’époque SoulCalibur 2, suite à quoi j’ai voulu m’intéresser un peu plus aux jeux 2D avec Guilty Gear XX #Reload, puis enfin à Street Fighter 3.3, le jeu que j’ai certainement le plus aimé depuis et où dans un sens, je m’étais le plus investi (en rédigeant certains guides notamment), bien que je n’ai jamais eu un niveau faramineux.

Mon pseudo ? C’est tout bête, en 2002, je venais d’avoir Internet et quand il fallait trouver un pseudo pour les forums de jeuxvideo.com, j’avais la boite de Sonic Advance sous les yeux. J’ai voulu un peu « francisé » le nom de Sonic en remplaçant le « o » par « au » ! C’est tout ! Néanmoins, avec le temps, j’apprécie plutôt bien ce pseudo, même si je pense pas que l’on puisse me considérer comme un fanboy de Sonic =).

En plus de faire partie de la Team Cruelle, tu sembles partager un mode de pensée qui se résume en 3 lettres FEP. Est-ce que tu peux nous éclairer sur cette équipe et ce courant philosophique ?

La team Cruelle est juste une bannière qu’on a oublié de nous retirer je pense ! Nous avions adopté cette team sous l’aile de ORO, qui voulait faire des tournois teams sur Soul Calibur 4 en rassemblant principalement les gens qui allaient régulièrement chez JPKof (qui organisait très souvent des sessions nocturnes). C’est pourquoi on y trouve JPK, Razelle ou Frionel sous cette team. Je tiens à dire que le seul tournoi que nous avons fait, le Game In Chelles 2009, nous l’avons gagné (mais je dois reconnaître que c’était grâce à notre recrue surprise qu’était Malek) ! Depuis, nous ne nous sommes plus vraiment regroupés dans ce but là, surtout parce que nous ne jouions plus à SoulCalibur 4 pour la grande majorité de nous.

Le courant FEP c’est Drannoc qui l’a inventé, mais je tairais la signification des lettres. Tout ce que je peux dire, c’est que c’est un courant que les joueurs de SF3.3 principalement partagent et que l’idée est surtout de bien déconner et rire. Me concernant, je suis juste un suiveur : D.

A SF4, tu jouais Chun-Li et Rufus respectivement en premier et deuxième personnage. Qu’est-ce qui t’as poussé à les délaisser pour plus ou moins répartir de zéro avec Ibuki dans l’épisode Super ?

Quand un jeu me plait et me donne envie de m’investir, j’ai généralement envie de jouer un perso relativement dur d’accès, peu joué ou mal exploité, et c’est pourquoi j’avais pris Chun-Li sur SF4, parce que je savais d’avance que « tout le monde ne la jouerait pas bien ».

Je dois reconnaître une chose avant tout, c’est que ma manière de jouer et de voir Chun-Li a très souvent été influencée par Drannoc et Yamazaki93, avec qui j’ai probablement le plus joué au jeu. L’année dernière, Drannoc n’a sans cesse répété que Chun-Li n’avait pas d’avenir, qu’elle n’était pas jouée au Japon, et qu’il ne fallait pas se fier aux vidéos pour juger Chun-Li, la réalité était que ce perso est vraiment pas beaucoup joué en arcade, et qu’il était vraiment faible. Même Nemo, le grand maître Chun-Li, ne mettait pas sa pièce quand il voyait qu’il y avait un Gouki en face (et la raclée qu’il a prise contre Momochi au dernier Tougeki était assez démonstrative je pense).

A partir de là, et après avoir beaucoup perdu contre Yamazaki93, j’ai commencé à envisager de changer de perso. Mais pour la prochaine itération de Street 4, bien que j’envisageais peut être de passer à Viper (pour l’exécution et parce que le personnage commençait à vraiment se développer). Je ne voulais pas réellement m’investir sur Rufus, bien que j’adore ce personnage (parce que je jouais Yun) et qu’on m’aie souvent complimenté avec lui, j’avais beaucoup trop de lacunes et de problèmes de matchs-up, notamment contre Sagat et Ryu, deux persos que j’aurais trop souvent rencontré en tournoi. Depuis SSF4, j’aurais pu m’investir davantage sur Rufus puisque son U2 règle pas mal de problèmes, mais je voulais vraiment du neuf.

Avant même d’avoir le jeu en main, je voulais jouer Dudley, il me paraissait avoir tous les outils pour gagner et avec les vidéos de J.Wong, je me disais qu’il allait être excellent, voire top tier (pas de difficulté contre les boules, overhead combotable, etc…). A cela s’ajoute le fait que c’était un personnage de 3.3 ! Au final, s’il est vrai que je m’étais investi sur Dudley au début, mon coeur finira par pencher vers Ibuki notamment pour ses HJC (encore une fois, j’ai été charmé par la difficulté d’exécution).

Comment expliques-tu le fait qu’Ibuki ait relativement plus de succès dans SSF4 que dans SF3.3 ? Est ce que son jeu s’adapte mieux au système de la série Street Fighter 4 ? Ou alors parce que c’est un nouveau personnage, féminin de surcroit !

Je ne trouve pas qu’à échelle égale, il y a vraiment plus de joueurs d’Ibuki sur SSF4 que sur 3.3. Rien qu’en France, les joueurs de 3.3 réguliers devraient être une trentaine et en terme d’Ibuki compétitives, on a Malek, Samy ou Kalisto, alors que pour un Bushido à 100 joueurs, il n’y a pas plus de 5 Ibuki. Au Japon, les Ibuki ne sont pas si rares que ça en tournoi, alors que sur SSF4, en dehors de Acqua… Je pense donc que si on a l’impression qu’elle a plus de succès, c’est simplement parce qu’il y a plus de joueurs de SF4 que de joueurs de 3.3. Il ne faut pas oublier aussi que sur 3.3, le jeu est doté d’une certaine maturité et qu’il est assez peu commun de trouver des persos mid/low tier.

Néanmoins à titre personnel, sur 3.3, je trouvais Ibuki insupportable à affronter comme à jouer, je n’ai jamais aimé le personnage avant et jamais ça ne m’était venu à l’esprit que je la jouerai en tant que personnage principal dans SSF4.

Il y a des top players avec Ibuki aux quatre coins du monde (Etats-Unis, France, Angleterre, Espagne , Japon, etc.). Est-ce que tu as une source d’inspiration ou essayes-tu de développer ton propre style avec ce nouveau perso du cast ?

Depuis toujours, je regarde les vidéos et les autres joueurs principalement pour voir ce que je peux piocher pour améliorer mon jeu ou ce que je peux apprendre, mais il est rare que j’aie vraiment un modèle à suivre. En tout cas, pour Ibuki, j’ai surtout « piqué » à Sako son fameux combo avec plein de command dash, et j’ai poussé les recherches dessus pour trouver des choses très intéressantes avec Ibuki, c’est ainsi que je fonctionne.

Malgré ça, je trouve que la Ibuki la plus intéressante à regarder est celle d’Iyo, qui joue de manière beaucoup plus carrée et réfléchie que les autres, et qui a l’air de bien mieux connaître le personnage. J’aurais aussi beaucoup aimé que Sako reste sur elle.

Fword la meilleure Ibuki anglaise était présent lors du Bushido Impact 14 en Septembre au cours duquel tu as fait un très bon parcours ; « ni vu ni connu » tu es arrivé en demi finale winner du tournoi solo. En loser bracket, Fword se fait sortir par Evans (Fei Long) et on a l’impression qu’Ibuki ne peut rien faire. Toi, tu rencontres Starnab (Fei Long) plus tard et c’est un tout autre versus à ce moment là. Fei-Long, un versus que tu connais ? D’une manière générale quels sont les versus qui te posent problèmes ?

Alors Fei Long et moi c’est une longue histoire, il faut savoir que, toutes proportions gardées, je suis celui qui a initié Evans à la scène compétitive, et par conséquent on a beaucoup joué ensemble. Je l’avais même aidé à améliorer son jeu en cherchant des phases par-ci par-là avec Fei Long à l’époque. Donc oui, je connais plutôt bien Fei Long, mais il faut savoir que Starnab et Evans m’avaient aussi donné l’impression que Ibuki ne pouvait rien faire contre Fei Long au début. Mon jeu est devenu suffisamment développé depuis pour que je trouve des solutions en punition, mind game, zoning…
Ca ne m’étonne pas trop que Fword aie du mal contre Fei Long, si même Ryan a du mal contre Starnab ou Evans, je ne suis pas vraiment surpris, et comme je l’ai dit, moi aussi je me faisais défoncer au début sur ce versus.

Les versus qui me posent problème depuis toujours sont les persos avec une garde difficile à ouvrir, je pense notamment à Dictator, Boxer ou Honda, mais aussi/surtout Viper, contre qui je manque beaucoup d’expérience. En dehors, « ça peut aller », je pense même que Ibuki n’a pas vraiment de match-up trop fermés comme ils pouvaient l’être pour Chun-Li contre Gouki par exemple.

Après ta bonne prestation au BI14, tu n’as malheureusement pas pu participer au HumansGarden que tu avais particulièrement bien préparé. Il y a une dizaine de jours, ta performance au dernier Bushido fut en deçà de ce qu’on aurait pu attendre de ton niveau de jeu. Simple incident de parcours ?

Je pense oui, j’avais perdu de vue le fait qu’en tournoi, il faut être sûr de ce que l’on fait à 200%. A partir du moment où cette confiance est ébranlée, on est capable du pire, et c’est ce qui est arrivé selon moi. Qui plus est, contrairement à Chun-Li ou Rufus, il y a relativement peu d’informations sur Ibuki et pour le peu d’informations disponibles, certaines sont fausses, alors il faut beaucoup compter sur soi et quand on n’a plus confiance en soi…
En tout cas pour ce qui m’est arrivé, j’étais devenu très incertain sur ma manière d’okizeme l’adversaire (à comprendre, mettre en place mon vortex), chose que je me suis empressé de bosser dès que je voyais un poste de libre, et aussi en rentrant chez moi le soir. Mais en tournoi, il ne faut jamais changer sa manière de jouer en plein milieu, ou alors il faut être capable de revenir sur ses pas quand on part à la dérive, ce que je n’ai pas su faire. Je manque encore d’expérience en tournoi, et c’est quelque chose où les nouveaux m’ont largement rattrapé.
Pour en revenir à Ibuki, tu m’as confié après ce dernier tournoi croire fortement au potentiel de ce perso !

Oui, comme je l’ai dit, je n’ai plus du tout cette frustration avec Chun-Li, où il y avait des situations où j’étais obligé de concillier le round. Avec Ibuki, j’ai même la capacité de punir très sévèrement une erreur par un knockdown où j’ai complètement l’avantage avec son vortex, et avec un combo qui arrache énormément de vie (son BnB frôle les 300 de dégats). Avec cette capacité de renverser le match, je pense sérieusement que ce perso fait partie des meilleurs personnages du jeu, en plus d’être un personnage esthétiquement agréable à regarder ! A contrario, je n’arrive pas vraiment à comprendre comment on peut croire que le personnage soit faible, avis que certaines personnes semblent partager.

Depuis quelques temps, on ressent chez toi une réelle volonté de t’améliorer. Comment comptes-tu y parvenir et quels sont tes objectifs pour les prochains mois ?

J’ai toujours eu plus ou moins une volonté de m’améliorer, à vrai dire, ça a toujours été ma façon à moi de concevoir un jeu de combat et de m’y amuser : la quête de la sans cesse progression. Je ne suis pas comme Luffy – bien que j’admire son perfectionnisme –  à penser que « mon but c’est de gagner le tournoi, pas de battre l’adversaire », moi c’est plutôt l’inverse ! Je ne cache cependant pas que l’argent pervertit parfois ma manière de voir les choses, puisqu’il m’est déjà arrivé de faire des tournois juste pour le gain, sans prendre réel plaisir à jouer.

Je doute assez fortement de ma participation aux prochains tournois à cause de la sortie de SSF4 AE, non pas par moutonnage vis à vis des Japonais, mais simplement parce que je considèrerai SSF4 console comme je considère SFZ3 Upper sur PSP : un jeu qu’on ne pourra plus prendre au sérieux.  On verra bien, c’est fort possible que je continue à jouer à SSF4 console malgré tout ce que je peux raconter.

En France, beaucoup d’anciens joueurs ont émis diverses critiques plus ou moins justifiées à l’égard de SF4 : « C’est un jeu de campeur », « C’est un jeu de piffeur », « Jeu trop lent », « C’est un jeu no skill », « C’est n’importe quoi les ultras », « Le vrai jeu est sur arcade au Japon », etc. Quel est ton avis sur la « franchise » Street 4 avec ton passé de joueurs de 3.3 ?

Dans l’absolu, je reste sur l’avis que 3.3 est bien meilleur que SF4 : beaucoup plus abouti, mieux réalisé et plus profond, mais je pense sincèrement que tous les joueurs d’anciens jeux de baston comme toi ou Lorddvd doivent penser la même chose pour leurs jeux respectifs.

En revanche, je pense que même si SF4 est beaucoup plus permissif au niveau de la prise de risque (reversals enfantins, etc), ce genre de commentaire est assez déplacé dans le sens où s’il y avait autant de joueurs sur CvS2 ou 3.3, je pense que la vision que l’on aurait de ces jeux serait bien différente. On dit bien souvent qu’un joueur est fou de presser à la relevée dans SF4, alors que dans 3.3, ça paraîtrait normal, pourtant dans les deux jeux, il est possible et très facile de se manger un reversal to super/ultra.

C’est comme Tekken 6 aussi, certains nouveaux joueurs se mettaient à abuser des 10 hit combos (à comprendre, un enchainement préfait qui n’est pas un combo mais une suite de high/mid/low), chose que l’on ne voyait jamais avant, même sur les vidéos des meilleurs joueurs Japonais. Les joueurs ont du revenir à un jeu « moins avancé » où ils devaient les apprendre pour ne pas se faire sortir en tournoi bêtement, chose qui est déjà arrivée à certains joueurs. Pour preuve d’ailleurs, il y avait eu un sondage sur Tekken-Arena à l’époque de Tekken 5 où on demandait aux joueurs s’ils savaient se protéger des 10 hit combos et beaucoup ont répondu par la négative. Je pense que c’est relatif, un jeu se juge surtout à haut niveau, et avec le live, on a tendance à tomber sur des gens qui ne prennent pas le jeu au sérieux, et c’est normal d’y trouver peu d’intérêt.

De manière plus personnelle, et concernant SSF4 plus spécifiquement, je trouve le jeu baclé. Non seulement il y a toujours certains bugs, mais les changements qui ont été annoncés sur arcade montrent bien à quel point cette version console était simplement un brouillon : le far LK de Sagat va revenir, l’Ultra 2 de Dictator va devenir une charge… Egalement, je trouve que l’idée que le jeu soit « très équilibré » est totalement fausse, et ce qu’Ono disait comme quoi « Super Street Fighter 4 sera un jeu plus offensif » l’est tout autant.

Dans l’idée, je trouve SSF4 beaucoup plus défensif que l’ancien à cause des nouvelles Ultra restrictives (U2 de Dictator, pour ne citer que lui), et je pense sincèrement qu’il y a bien des persos qui surclassent le cast (Cammy, Fei Long, Guile, Dictator de mon point de vue) et d’autres avec qui le joueur devra être à 300% dedans pour espérer gagner (Makoto, Hakan…). Maintenant l’absence de scène arcade ne permet pas vraiment de mettre une vraie tier list en avant, mais je doute par exemple que les gens auraient continué à voir Ryu comme un « bon perso » (et la défaite sèche de Umehara au GodsGarden devrait ouvrir les yeux des gens). Sans scène arcade/japonaise à vrai dire, je doute même que les gens auraient pensé que Sagat était le meilleur perso dans SF4, tellement il y avait peu de bons Sagat hors Japon, les gens auraient plutôt pensé à Ryu. Même discussion pour Gouki, au Japon, sa place de top 2 est indiscutable, ailleurs, beaucoup se faisaient passer pour des victimes en le jouant.

Tu as beaucoup joué Yun à Third Strike. Il fait partie des nouveaux persos qui viendront gonfler le cast. Diverses infos ont circulé sur son gameplay; envisages-tu de le jouer lorsqu’une version AE de SSF4 sera disponible en IdF que ce soit en Arcade ou sur nos consoles ?

Yun est clairement le personnage que je préfère de toute la série de Street Fighter, et oui j’envisage de le jouer au moins en personnage secondaire, parce que je n’aimerais pas jeter les kunais après avoir passé autant de temps dessus ! Mais encore une fois, si le personnage est trop facile à jouer, je ne prendrai peut être pas vraiment de plaisir à le jouer, mais j’en doute.
Quels sont les joueurs dont tu apprécies le style de jeu ou qui t’impressionnent le plus ?

Il n’y a pas vraiment de joueurs en qui j’apprécie un style de jeu, surtout sur SF4 où c’est généralement le plus patient qui gagne, je trouve qu’il n’y a aucun mérite ou intérêt à apprécier un joueur qui tente sans cesse de gros combos et qui ne gagne pas parce qu’il aura moins bien géré en zoning ou parce qu’il aura pris trop de risques.

A mon échelle, en Europe, je dirais sans conteste que Luffy est le joueur le plus impressionnant. Il est venu de nulle part il y a un an avec un perso faiblard, et a réussi très rapidement à s’imposer comme le meilleur joueur de France voire d’Europe, alors que ce personnage souffre d’affreux match-ups qu’il rencontre tout le temps en tournoi : Honda, Boxer, Fei Long, Cammy… Et malgré ça, il arrive à gagner sans sourciller ou à faire des come-back alors que Rose n’est clairement pas un personnage fait pour ça (pas de reversals…).

En dehors, je dirais Justin Wong et John Choi, qui ont réussi à avoir un excellent niveau sur tous les jeux qu’ils ont touché alors que leurs conditions de jeu n’ont jamais été aussi bonnes que les Japonais. Qui n’a pas été surpris que John Choi aie battu BAS sur CvS2 en finale de l’EVO ?

Cela fait pas mal d’années que tu es dans la communauté. Quel regard portes-tu sur la scène du versus fighting français ?

En terme de level, je trouve qu’il y a toujours un gros fossé entre le top français et les autres. Je trouve encore étonnant (mais flattant !) qu’en comparaison à mon investissement, je sois considéré par certains comme « top » alors que j’estime ne pas jouer beaucoup pour un « top ». Très honnêtement, en France, je doute que le top soit ébranlé de si tôt car il y a beaucoup de critères que trop peu de gens répondent pour « réussir ».

Luffy par exemple est de nature très perfectionniste, il est capable de rester toute une soirée sur un seul round de la même vidéo de lui pour noter à chaque fois ce qui va et ne va pas et devenir meilleur juste après. Le premier Bushido sur SSF4, il l’a perdu face à Yamazaki93, je l’avais appelé pour avoir des nouvelles et avoir son point de vue et il disait que ça ne se passerait plus de la même façon la prochaine fois. Cette prochaine fois, c’était l’ESWC France, où il a battu Yamazaki93 3-0. Encore une fois, je le rappelle, et il m’explique tout ce qu’il avait trouvé et pourquoi ça avait marché, etc.

Je trouve qu’il y a encore trop peu de gens qui raisonnent dans cette optique là ou qui sont capables de faire ce genre de bilan/analyse à la sortie d’un tournoi ou d’une session, aussi bien quand on perd, que surtout quand on gagne. Ces mêmes gens ne montrent finalement que de maigres progrès en plusieurs mois de jeu, et c’est la principale raison pour laquelle les « tops » ne sont pas vraiment inquiétés.

D’un autre coté, je regrette aussi un peu le côté « trop public » de la communauté, et en conséquence, les gens jugent très vite, comme par exemple beaucoup pensent que les tops sont tellement dans la compétition et ont tellement envie de gagner qu’ils enterrent les autres quand ils peuvent, ou qu’ils ne tendent jamais la main aux autres, ce qui évidemment est faux. Je n’oublie pas non plus le phénomène des gens qui passent du temps sur les chats/forums à troller ou à rager alors qu’ils sont eux-mêmes joueurs et soit ne l’assument pas, soit continuent à rager au lieu de faire l’effort de progresser (je ne parle pas forcément de la France, les sites US le démontrent très bien).

On va un peu inverser les rôles ! Quelle question aurais-tu voulu qu’on te pose ?

Je ne sais vraiment pas… Je trouve l’interview assez complète !

Si tu pouvais poser une question à un joueur là maintenant, à qui elle s’adresserait et quelle serait la question ?

Demander à Iyo/Sako/Momochi ce qu’ils pensent de Ibuki, parce qu’échanger des mots avec eux serait très intéressant à mon avis, surtout que comme je l’ai dit, certains la trouve faible comme Fword qui pourtant la joue en personnage principal.

Il y a toujours eu des divergences d’opinion sur les tier list, et personnellement, je trouve qu’elle a peu de crédit notamment quand elle ne provient pas de la bouche d’un top japonais. Il n’y a qu’à voir la position de Chun-Li sur la tier list de SF4 sur EventHubs et la comparer à celle de Daigo… Et jusque là, je trouve que sur SSF4, la tier list de Mago/Nemo est la plus juste alors qu’elle date d’il y a un bout de temps.

Merci d’avoir accordé cette interview à Hitcombo.

Merci à vous pour l’interview =).

Propos recueillis par Bachaka & Cnul

About c_nul

« Il n’existe pas de sujet peu intéressant, il n’y a que des personnes peu intéressées. » de Gilbert Keith Chesterton

5 comments

  1. La première interview collaborative du site :) !

    Sinon faut qu’on joue ensemble prochainement !

  2. Ibuki on the scene !!!
    J’ai adoré cette « déclaration d’amour » pour le perso, c’est rare ^^

  3. j’aime beaucoup cette interview 😀

  4. Très intéressante et agréable à lire cette interview, Saunic exprime toujours ses idées de manière claire et détaillée.

  5. Voila une interview très intéressante.
    je trouve dommage que le vs fighting soit totalemet anecdotique en france.
    la communauté semble très étriquée…
    j’ai découvert ce milieu depuis seulement quelques mois et ça me passionne…
    quand on s’y attarde, on s’aperçoit que c’est géant ! Qu’il faut des heures d’entrainement pour devenir bon ! bref, autant dire que c’est le pied si on a de la détermination et des objectifs.
    maintenant, a contrario, c’est surement cette difficulté et la mode casual gaming qui ne plaide pas en faveur du jeu de combat.
    des centaine d’heure pour devenir bon, c’est bcp demander pour bcp de joueurs.
    La culture jeu de combat n’etant pas vraiment ancré chez nous, ça n’aide pas…
    Je souhaite en tout cas une belle réussite à nos top player dans les prochains tournois !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top