Home / Communauté / Interviews / Alioune: « Il faut avoir une approche assez mathématique du jeu »

Alioune: « Il faut avoir une approche assez mathématique du jeu »

A la fin de l’année 2009 j’avais contacté Alioune pour lui demander s’il pouvait m’accorder une interview. Malheureusement pour diverses raisons, cela a été sans cesse reporté. Quelques jours après la 3ème édition du World Game Cup qui s’est déroulé à Cannes le mois dernier, nous avons réussi à nous accorder pour réaliser cette interview.

Hi sac. Je te remercie d’avoir accepté de répondre à ces quelques questions. Beaucoup de joueurs de la communauté t’ont connu avec la sortie de Street Fighter 4. Pourrais-tu te présenter brièvement ?

Alioune, joueur de jeux combat. Actuellement je joue principalement à Street Fighter 4 où je main Sagat.

Je crois que tu n’as pas vraiment joué aux derniers jeux Capcom sortis, notamment Street Fighter  3 Third Strike et le crossover Capcom vs SNK 2. Pourquoi t’être intéressé à ce quatrième opus de la saga ? Ne me dis pas que c’est à cause du Main Theme Indestructible…

J’ai beaucoup joué a Capcom VS Snk 1 et m’étais mis aussi à Third Strike à une époque sans vraiment accrocher au jeu. Par contre, non je joue aux jeux de baston Capcom depuis un moment, surtout à Zero 3 qui restera le jeu sur lequel j ai passé le plus de temps.

En février, alors que tous les regards des joueurs pad étaient rivés vers la manette de Madcatz, ton choix s’est porté sur la Saitek Cyborg Rumble Pad http://www.saitek.com/uk/prod/p3600v2.htm. Tu m’avais confié ne l’avoir jamais testé, avant de te décider. Quels sont les critères qui t’ont orienté vers cette manette « entièrement programmable » ?

Il me fallait une manette avec 4 boutons de façade (j’utilise la config SNES depuis Street Fighter 2) et un pad avec une croix SNES ou Playstation. Je suis tombé sur ce pad après quelques jours de recherche Google lol.

A la sortie du jeu, certaines de tes connaissances te présentaient comme un joueur de Zero 3 doté du meilleur Gen européen… On aurait pu penser que tu te tournes vers ce dernier pour SF4. Pourquoi ne pas avoir choisi la voie de la continuité ?

J’avais effectivement pour objectif de jouer Gen en perso principal dans SF4 et j’ai passé à peu près le premier mois à travailler ce perso. D’ailleurs, j’avais commencé à poster quelques vidéos de combos basiques avec Gen sur mon channel Youtube à l’époque.

httpvp://www.youtube.com/view_play_list?p=C045547F19ED9C7F

Mais j’ai du me faire une raison après environ 1000 matches joués sur le Live. J’ai trouvé que ce qu’offrait SF4 avec le Gen de cet opus a plutôt dénaturé le Gen de la série des Zero, une sorte de mix entre Honda et Claw .

Pour quelles raisons joues-tu avec Sagat en personnage principal ?

Sagat ne m’attirait pas avant d’avoir eu le jeu en main, et même après le personnage me paraissait beaucoup trop lourd vu qu’un des mes points forts à Zero 3 par exemple était le jeu de footsie, avec des persos plutôt rapides. Il me fallait par contre un perso avec à la fois des options offensives et défensives. Ce qui fait qu’au début j’ai joué Cammy, Gen, Zangief, qui sont plutôt des personnages tournés vers l’offensive. Ce qui ne m’a pas plu c’est de constamment devoir subir le rythme offensif de l’adversaire. Même si j’ai la patience pour jouer ce type de perso, j’ai la sensation de plus être bridé qu’autre chose à forcement espérer une erreur de l’adversaire pour enfin passer à l’attaque. Le jeu devenant très vite ennuyeux si celui-ci décide de ne pas attaquer. Ensuite je me suis tourné sur des personnages  comme Guile ou Gouki, mais me suis retrouvé dans la situation inverse. Je me suis ensuite tourné vers Ryu, qui m’a assez plu avec son gameplay assez équilibré entre l’attaque et la défense, mais que je trouvais assez scripté à l’époque.

J’ai ensuite décidé d’essayer Sagat, les mêmes impressions que Ryu au début, la lourdeur en plus. Cependant au fil du temps, avec la découverte des kara etc. , le perso devient beaucoup plus léger et sait passer de l’attaque à la défense sans transition et c’est ce qui m’intéresse le plus chez ce perso.

Hormis Sagat, tu joues beaucoup avec Zangief, Guile, Cammy, Dictateur et certaines personnes te considèrent comme le meilleur joueur français avec  certains de ces personnages. Penses-tu que cela est exagéré et que tu as encore beaucoup à apprendre avec eux ?

J’ai encore à apprendre d’eux, je les ai travaillés de façon aussi disciplinée que mon Sagat mais moins longtemps individuellement.

Quel est le personnage que tu détestes affronter ?

Ca serait sûrement  Seth. Un jeu beaucoup trop répétitif, un peu le jeu du chat et de la souris avec Sagat en tout cas.

Je vais faire un peu mon Jacques Martin, mais quels conseils donneraient tu à quelqu’un qui souhaiterait acquérir un excellent niveau à SF4 et plus généralement dans les jeux de combat ?

Pour acquérir un bon niveau à SF4 ou tout autre jeu de combat il faut passer du temps en training à travailler l’exécution, le rythme des enchaînements du jeu mécaniquement. Ca ne s’acquiert qu’avec le temps et la répétition. Pendant le même temps avoir une bonne vision globale du jeu. Il est aussi nécessaire d’observer les meilleurs joueurs, ou juste des bons joueurs s’affronter. Une chose importante est de comprendre les raisonnements qui précèdent les décisions de ces joueurs ou au moins de savoir qu’il y a un raisonnement derrière une décision, la compréhension viendra plus tard en affrontant des joueurs plus forts ou suffisamment forts pour opérer en nous le déclic par rapport à ces décisions. Observer les déplacements, les vitesses de déplacements associés à la vitesse des coups de chaque perso ainsi que leurs portées… Bref, avoir une approche assez mathématique du jeu. A partir d’un certain niveau, la connaissance des frame data sera un plus non négligeable quant à l’optimisation des prises de décisions et de risques. Prendre tout cela en compte assez tôt permet une meilleure progression et une bonne base selon moi.

Penses-tu que le temps de jeu est un facteur de progression ou que seule la manière d’aborder et de comprendre les mécanismes du jeu importe ?

La manière d’aborder le jeu associé à un temps de jeu mis à profit de ces bases importe lol. On ne progresse que lorsqu’on comprend ce qui peut nous faire perdre.

Tu postes régulièrement tes dernières trouvailles dans ton channel Youtube. Comment utilises-tu le mode training ?

Durant les premières semaines où je n’avais pas accès à toutes les frame data des persos notamment console, j’allais en mode training très régulièrement afin de tester au pif un peu tout et n’importe quoi en « espérant » tomber sur un link, un setup, un loop, le combo faisant le plus de dégâts, le combo faisant le plus de stun etc., quitte à passer du temps à ne rien trouver. Ou alors pour maîtriser les combos bnb, je mettais l’adversaire en garde totale et j’exécutais le même combo dans la garde de l’adversaire jusqu’à ce que la barre de vie se vide en traversant l’écran de gauche à droite puis de droite à gauche.

Dernièrement, je vais surtout en mode training à la suite de situations nouvelles que j’ai pu rencontrer en affrontant un adversaire avec un perso donné, une situation que je n’ai pas su « contrôler » ou que j’ai vu des joueurs japonais d’un très bon niveau n’avoir pas su contrôler. J’essaie ensuite d’optimiser cette situation, qui même si elle n’est pas tout à fait controlée , ne doit pas m’empêcher de couvrir les autres options de l’adversaire.

Un an après la sortie du jeu, penses-tu avoir des choses à découvrir sur Sagat ?

Je suis assez satisfait du niveau que j’ai pu acquérir avec Sagat durant cette année que ce soit en exécution ou en gestion de matchup. J’effectue plutôt un travail personnel théorique, au niveau de la patience, de la gestion des risques lorsque j’estime avoir intégré la gestion des situations difficiles d’un matchup particulier.

Depuis la sortie du jeu tu infliges de sévères scores à tous les joueurs du Xbox Live. Comment vis-tu avec le fait que beaucoup d’entre eux ont été émotionnellement affectés par cela ?

Bien haha. Plus sérieusement, je pense que c’est une étape nécessaire pour passer au stade suivant et tout le monde y passe un jour. C’est ce qui rend intéressant le vs fighting en cela qu’il ne suffit pas de savoir jouer pour gagner, et qu’il n’y a quasiment pas de limite à la progression.

Parmi tous les joueurs que tu as affrontés, quels sont ceux que tu considères comme les plus aptes à rivaliser avec toi ?

En Europe ,  je dirais V-ryu, Zak , Ryan Hart, Infexious entre autres.

As-tu déjà perdu un  « défi » contre un joueur (online ou offline) ?

Hmm… En Europe quasiment pas de mémoire. Contre les joueurs japonais, j en ai perdu 2 et une égalité  contre Daigo, perdu 2 contre Eita et gagné 2 contre Fuudo

httpvp://www.youtube.com/view_play_list?p=3A8AFC4793BDA061

Alioune vs Fuudo (Cannes - WGC 2010)

La majorité des tops players internationaux privilégient les conditions de jeu offline et apprécient l’aspect compétitif proposé par les tournois en plus de l’aspect « familial » qui en découle. Malgré ton assez joli palmarès, tu es souvent critiqué. Quel regard portes-tu sur ce genre de critiques qui disent que tu es meilleur online chez toi au chaud, qu’offline en tournois ?

Je ne suis pas moins fort online (dans de bonnes conditions j’entends bien) qu’offline et inversement et je ne pense même plus avoir à le prouver. Les temps de réaction sont plus ou moins stricts selon les connections mais rien de vraiment gênant. Idéalement tout le monde jouerait offline dans des conditions parfaites, avec un mélange et une qualité d’adversaires au top, toujours disponibles etc., malheureusement ce n’est pas le cas en Europe et ne le sera pas de si tôt.  Le online me permet non seulement de mettre à l’essai mes progrès ainsi que mes théories, mais me donne aussi accès à une variété de joueurs, de matchups, la possibilité de pouvoir affronter les top européens, tout cela selon mes disponibilités. D’autre part, je ne joue pas uniquement qu’en online, je fais souvent des mini-sessions offline à la maison. J’ai participé à pas mal de tournois a SF4, mais j’ai décidé depuis quelques temps de mettre la priorité sur mon niveau plutôt que sur une participation systématique  à des tournois.

-

Comme beaucoup, je suppose que tu joues beaucoup moins depuis la sortie du jeu. En moyenne combien d’heures par jour passes-tu actuellement sur SF4 ?

Actuellement je dois faire des sessions d’une heure la plupart du temps avec quelques sessions plus longues en fonction de mes disponibilités en training ou en session.

En dehors de Street Fighter 4 joues-tu à d’autres jeux ?

Oui je joue un peu à tout, en ce moment j’aime bien Sonic & Sega All Stars Racing

Super Street Fighter sortira bientôt sur nos consoles. Estimes-tu qu’une sortie Arcade est nécessaire pour l’épanouissement de la communauté ?

Indirectement oui, car l’inverse serait se priver d’une très grande masse de joueurs de haut niveau japonais  qui contribue traditionnellement à l’évolution des autres communautés.

Concernant le prochain épisode de la série. Quels personnages testeras-tu en premier ?

Ibuki, Makoto , Guy, Dudley, Dee Jay en plus de la dizaine de persos que je joue à SF4.

Crois-tu que la hiérarchie européenne établie à SF4 sera modifiée et qu’à SSF4 il y aura toujours « Alioune et les autres ? »

Je pense que Street Fighter 4 aura permis aux nouveaux arrivants dans les jeux de combats d’acquerir les bases et l’expérience nécessaire pour la suite de la série. Il faudra s’attendre à une hausse du niveau européen et de la compétition. Mais je ne pense pas à un chamboulement particulier lorsqu’on sait que le jeu reposera sur le même système.

Merci beaucoup d’avoir accordé à Hitcombo.com cette interview.

Merci à vous.

Propos recueillis par Bachaka.

About Bachaka

Je ne suis pas un sac.

4 comments

  1. J’ai beaucoup aimé cette interview, on sent quelqu’un de posé et réfléchi. Bonne continuation à lui !

  2. Super interview !

    Avec ce que dit Alioune, on sent bien que pour être bon à ce jeu, il ne faut pas le prendre n’importe comment, et prendre du recul sur sa manière de jouer pour pouvoir progresser. Les analyses qu’il y porte sont sont super intéressantes.
    Après il faut réussir à se mettre dans une optique pareil pour un jeu vidéo.
    Chapeau Alioune!

  3. Très bon interview ! Cependant, pour faciliter la lecture, il faudrait peut être améliorer la ponctuation (notamment sur la partie des conseils aux débutants) sans pour autant chercher à dénaturer les propos de sieur Alioune.

    Les raisons qui ont amené Alioune à jouer Sagat en main m’ont fait beaucoup rire. Ce qu’il dit n’est ni plus ni moins que la description du bon gros godtier de SF4. C’est finalement plus l’efficacité qu’un véritable coup de coeur qui a primé. Dommage. En même temps, on peux pas vraiment lui en vouloir. La compétitivité a un prix.

  4. Merci pour cet interview

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top